•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le marché immobilier peine à s’équilibrer en Saskatchewan

Christiane Guérette s'est dit satisfaite de la rencontre.

L’offre ne correspond pas à la demande dans la province, selon la présidente-directrice générale de l'Association des agents immobiliers de la Saskatchewan, Christiane Guérette. (archives)

Photo : Radio-Canada / Raluca Tomulescu

Radio-Canada

Les ventes de maisons ont connu une chute de 17 % au mois d’avril dans la province, comparée à la même période en 2021, selon l'Association des agents immobiliers de la Saskatchewan.

Les prix moyens des maisons ont augmenté, selon le rapport du mois d’avril 2022 de l’Association, atteignant 295 000 $ en avril. C’est 2 % de plus qu’en mars et 4% de plus qu’au mois d’avril 2021.

Dans la Ville des Ponts, le prix moyen pour une résidence en avril était de 338 500 $ (un nouveau record), alors que dans la capitale, la moyenne a atteint 271 000 $, selon l'Association des agents immobiliers de la Saskatchewan.

Les prix continuent de grimper d’année en année, observe la présidente-directrice générale de l'Association des agents immobiliers de la Saskatchewan, Christiane Guérette. À l’exception de deux régions en Saskatchewan, tous les prix de référence ont augmenté.

À Saskatoon, un marché équilibré verrait de 1500 à 1600 foyers en vente, alors qu’en avril, il s’agissait plutôt de 1053 résidences, soit 27 % de moins qu’en avril de l’année précédente, selon Christiane Guérette.

L’offre ne correspond pas à la demande en Saskatchewan, affirme-t-elle.

« On va voir six acheteurs potentiels pour une seule maison. Les ventes ne se réaliseront pas si l’inventaire n’est pas sur le marché. »

— Une citation de  Christiane Guérette, présidente-directrice générale de l'Association des agents immobiliers de la Saskatchewan

Mardi, le Réseau continu de l’habitat de la Saskatchewan (SHCN) a prédit une pénurie de 100 000 résidences dans les huit prochaines années, en fonction des développements démographiques dans la province.

À l’échelle nationale, le prix moyen pour les maisons au Canada en avril a baissé de 6 % comparé au mois de mars, atteignant 746 000 $.

Cette moyenne subit cependant l’influence des marchés de Vancouver et de Toronto, où les prix sont beaucoup plus élevés.

Quand il est question d’un semi-duplex à 2,5 M$, c’est que le marché a besoin d’être corrigé, explique l’agente immobilière chez Century 21 à Saskatoon, Ashley Turner. C’est ce qu’on va voir avec les taux d’intérêt qui grimpent et le gouvernement qui essaie de mettre de l’ordre dans le marché immobilier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !