•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jason Kenney ne sera pas candidat à sa propre succession

Chargement de l’image

Jason Kenney prononce un discours à la suite du résultat du vote de confiance du Parti conservateur uni, le mercredi 18 mai 2022.

Photo : La Presse canadienne / Dave Chidley

La Presse canadienne

Le premier ministre de l'Alberta, Jason Kenney, a annoncé samedi qu'il ne sera pas candidat à sa propre succession à la direction du Parti conservateur uni (PCU).

Au cours de son émission de tribune radiophonique, M. Kenney a déclaré que s'il avait eu l'intention de se succéder à lui-même, il ne serait pas resté chef du parti jusqu'à l'élection d'un nouveau chef.

C'est la première fois que M. Kenney répondait à des questions après sa surprenante décision de démissionner de son poste de chef et de premier ministre malgré avoir gagné un vote de confiance.

Il n'avait toutefois obtenu qu'un peu plus de 51 % des appuis des membres de son parti qui avaient participé au vote par correspondance. Il a expliqué que ce soutien était insuffisant pour demeurer à la tête du PCU.

Le premier ministre a dit qu'il s'attendait à un appui plus important en se fiant à des discussions qu'il avait eues dans l'ensemble de la province. Il a toutefois reconnu s'être senti soulagé lorsqu'il a vu les résultats.

Il estime qu'il est encore trop jeune pour prendre sa retraite à l'âge de 53 ans. Il aura la chance d'atteindre des buts personnels qu'il a mis de côté depuis plusieurs années.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !