•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le feu de forêt dans la région de Yarmouth, le plus important en N.-É. depuis 1976

En 1976, le feu de Trafalgar avait brûlé 13 000 hectares.

Chargement de l’image

Photo aérienne du feu de forêt près du lac Horseshoe, dans le comté de Yarmouth en Nouvelle-Écosse, le 11 mai 2022.

Photo : Len Wagg / Gouvernement de la Nouvelle-Écosse

Radio-Canada

Le feu de forêt de la semaine dernière dans la région de Yarmouth est le plus important enregistré en Nouvelle-Écosse depuis 1976, selon le ministère provincial des Ressources naturelles. Les flammes ont consumé 3100 hectares.

C’était un feu très intense qui se propageait rapidement, souligne le commandant des opérations du ministère des Ressources naturelles, Paul Schnurr.

Une quarantaine de pompiers, deux hélicoptères et un bombardier d’eau ont été nécessaires pour maîtriser le feu.

Malgré cela, les pompiers arrosent encore le secteur à intervalles réguliers de quelques jours par mesures de prévention.

Personne n’a été blessé.

Une communauté reconnaissante

Les efforts des pompiers dans la région de Yarmouth ne sont pas passés inaperçus.

Paul Schnurr affirme que les communautés locales ont offert leur aide aux pompiers tout au long des opérations, parfois en leur apportant de la nourriture ou en répondant à leurs questions sur la région.

Les gens étaient vraiment reconnaissants que nous sommes venus pour aider, déclare Paul Schnurr.

De son côté, l’Armée du salut a livré par hélicoptère des repas et des collations à plus de 60 membres de l’équipe présents sur les lieux de l’incendie.

L’équipe était composée de pompiers, de pilotes et d’agents du ministère des Ressources naturelles.

Les membres de l’équipe ont aussi signé un drapeau de la Nouvelle-Écosse lors de leur passage, qui est maintenant à la caserne de Quinan.

Chargement de l’image

Le drapeau a également été signé par le député d'Argyle, Colton LeBlanc.

Photo : Gracieuseté : Service de pompiers volontaires de Quinan et du district

Le risque de feu de forêt demeure encore élevé dans la province.

Paul Schnurr souligne que 99 % des feux de forêt en Nouvelle-Écosse sont causés par l’activité humaine.

Il ajoute que la météo est trompeuse en ce temps de l’année ; bien que la neige ait disparu depuis peu et que le sol semble humide, plusieurs brindilles peuvent s’enflammer facilement.

Les citoyens sont appelés à faire preuve de vigilance.

Avec les renseignements d’Anam Khan de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !