•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Parti libéral du Québec propose un accès gratuit aux traversiers de la province

Chargement de l’image

La cheffe du Parti libéral du Québec, Dominique Anglade (archives)

Photo : Radio-Canada / Sylvain Roy Roussel

Chargement de l’image

S’il est porté au pouvoir lors des prochaines élections, le Parti libéral du Québec (PLQ) compte offrir gratuitement les services des divers traversiers du territoire à tous les Québécois. Sa cheffe, Dominique Anglade, en a fait l’annonce samedi matin aux Îles-de-la-Madeleine.

La leader était de passage vendredi et samedi sur l’archipel afin d’aller à la rencontre des citoyens et de leur présenter la Charte des régions du PLQ, dévoilée le mois dernier.

Chargement de l’image

Dominique Anglade, qui présente la Charte des régions du PLQ, est photographiée au côté de l'ex-député libéral des Îles-de-la-Madeleine, Germain Chevarie.

Photo : Gracieuseté du Parti libéral du Québec

Elle a également présenté sa proposition, incluse dans cette charte, en compagnie de l’ex-député libéral Germain Chevarie, Pour Mme Anglade, une telle mesure irait de soi.

« Les traversiers, c'est l'extension de routes, dans le fond. Ça devrait être considéré comme un service essentiel. Si c'est considéré comme un service essentiel, on devrait pouvoir y avoir accès gratuitement. »

— Une citation de  Dominique Anglade, cheffe du Parti libéral du Québec et cheffe de l’opposition officielle à l’Assemblée nationale

Tous les résidents du Québec qui passent les tourniquets d’un traversier le feraient ainsi gratuitement. Questionnée à cet effet, Dominique Anglade a confirmé que le navire qui effecte la traversée entre Cap-aux-Meules, aux Îles-de-la-Madeleine, et Souris, à l'Île-du-Prince-Édouard, serait également visé par cette gratuité.

Chargement de l’image

Des usagers font la file au port de Souris pour se rendre aux Îles-de-la-Madeleine (archives).

Photo : Radio-Canada / Isabelle Larose

Dans ce cas précis, un remboursement complet serait émis par le gouvernement du Québec à chaque usager qui présenterait une facture.

Mme Anglade estime d’ailleurs que la Charte des régions résonne fortement non seulement aux Îles-de-la-Madeleine, en raison des questions liées à leur insularité, mais aussi en Gaspésie. La cheffe de l’opposition officielle à l’Assemblée nationale dit d’ailleurs avoir reçu un accueil très chaleureux sur l’archipel.

Lors de son dernier passage aux Îles, la politicienne avait proposé de nommer un ministre québécois responsable des pêches. Je pense qu’on est collés avec les réalités qui touchent les gens sur le terrain, fait-elle valoir.

Des candidats annoncés prochainement?

Alors que le Parti québécois a multiplié les assemblées d’investiture au cours des dernières semaines, les libéraux n’ont encore officialisé aucune candidature dans l’Est-du-Québec.

Dominique Anglade croit toutefois qu'elle pourra procéder à des annonces prochainement en ce sens, c’est-à-dire au cours des prochaines semaines.

Si plusieurs ténors libéraux ont récemment annoncé qu’ils ne solliciteront pas de nouveau mandat, la cheffe se dit néanmoins heureuse à l’idée de voir de la relève se joindre à sa formation politique.

« Il y a des départs, c’est certain, mais il y a des arrivées aussi. C’est ça, le renouveau dont on a besoin. »

— Une citation de  Dominique Anglade, cheffe du Parti libéral du Québec et cheffe de l’opposition officielle à l’Assemblée nationale

La libérale est par ailleurs loin de se laisser abattre par la cinquième position récoltée le mois dernier par son parti aux élections partielles dans Marie-Victorin.

Chargement de l’image

Dominique Anglade a profité de son passage aux Îles-de-la-Madeleine pour aller à la rencontre de citoyens, dont plusieurs pêcheurs.

Photo : Gracieuseté du Parti libéral du Québec

La politicienne demeure également optimiste quant aux résultats que récoltera le PLQ en Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine, au Bas-Saint-Laurent et sur la Côte-Nord.

« Tout va dépendre, aussi, de ce qu’on a à proposer, des idées qui vont être [mises] de l’avant et des gens qui vont pouvoir tenir le discours d’un point de vue régional. »

— Une citation de  Dominique Anglade, cheffe du Parti libéral du Québec et cheffe de l’opposition officielle à l’Assemblée nationale

Selon elle, le PLQ demeure attrayant et à même de rejoindre les Québécois. C’est ce qu’on va démontrer dans les prochaines semaines et dans les prochains mois.

À son avis, les problèmes quotidiens des citoyens des régions sont bien compris par sa formation politique, notamment en ce qui a trait à la crise du logement et aux difficultés financières de nombreux aînés.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !