•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Attention aux salamandres sur la promenade de la Vallée-de-la Bow, prévient Parcs Canada

Chargement de l’image

Parcs Canada demande aux cyclistes qui empruntent la promenade de la Vallée-de-la-Bow d'éviter les petits amphibiens qui traversent la route ce printemps pour aller se reproduire dans les étangs.

Photo : Parcs Canada

Radio-Canada

Parcs Canada demande aux cyclistes qui empruntent la promenade de la Vallée-de-la-Bow, dans le parc national Banff, de prêter attention aux salamandres qui traversent la route ce printemps.

Les salamandres à longs doigts sont des petits amphibiens qui ne mesurent que quatre à neuf centimètres de long et ressemblent à des lézards. Elles traversent la route à cette période de l'année pour accéder aux sites de reproduction.

Elles quittent leur habitat terrestre, dans ce cas, en amont, et se déplacent vers les étangs pour se reproduire et pondre des œufs, explique Dan Rafla, un spécialiste de la cohabitation avec la faune pour le parc national Banff.

L’Alberta qualifie cette espèce de préoccupante, ce qui signifie qu’elle pourrait devenir menacée ou en voie de disparition en raison de l'effet cumulatif de ses caractéristiques biologiques et des menaces qui pèsent sur elle.

Le risque est un peu moins grand puisque la promenade n’est fréquentée que par des cyclistes, mais il est tout de même présent, avertit Dan Rafla. Il ajoute que, bien que les salamandres soient nocturnes, certaines tentent parfois de traverser la route en plein jour.

Le personnel du parc a installé des panneaux pour avertir les cyclistes de faire attention à ces animaux sur le tronçon de la promenade près de l'étang Stunted Spruce.

La traversée des salamandres devrait durer quelques semaines, indique Dan Rafla.

Il précise qu’elles traversent la route à nouveau, dans le sens inverse, une fois que leur saison de reproduction est terminée, mais cela se produit sur une période beaucoup plus longue et pas de façon massive, selon lui.

Je pense que c'est une bonne chose que Parcs Canada ait identifié un problème potentiel et je vais en faire part aux utilisateurs, affirme quant à lui Tom Couture, qui dirige Banff Cycle, une société de location de vélos et d'excursions.

Les cyclistes savent qu'ils partagent cette route avec les salamandres, les ours, les renards ou les loups, et nous nous entendons tous à merveille, plaisante-t-il.

Les cyclistes peuvent signaler les salamandres qu'ils voient sur la route à Banff Disptatch au 403-762-1470.

Avec les informations de Dan McGarvey

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !