•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La saison s’annonce coûteuse pour la traverse Trois-Pistoles–Les Escoumins

Chargement de l’image

L'Héritage 1 en direction des Escoumins (archives).

Photo : Radio-Canada / Shanelle Guérin

Radio-Canada

L’Héritage 1 a repris vendredi ses traverses sur le fleuve entre Trois-Pistoles et Les Escoumins pour la saison estivale. Alors que les réservations s’accumulent, le prix élevé du carburant pourrait influer sur le prix des billets.

La fébrilité était dans l’air vendredi lors de la première traversée du fleuve, raconte le capitaine de L'Héritage 1, Jean-Philippe Denis-Rioux. Les gens étaient heureux de naviguer, on a eu un lever de soleil époustouflant, tout était au rendez-vous , lance-t-il.

Chargement de l’image

Le capitaine du traversier L'Héritage 1, Jean-Philippe Denis-Rioux (archives).

Photo : Radio-Canada / François Gagnon

Toutefois, le reste de la saison pourrait s’avérer plus gris avec le prix de plus en plus élevé du carburant. Ça nous affecte énormément. La plus grosse dépense qu’on a, c'est les salaires, et en deuxième, c’est le gaz. Si ça continue comme ça, l’essence risque de devenir la première dépense, explique Jean-Philippe Denis-Rioux.

« On paie le diesel presque le double par rapport à l’an dernier. Donc, pour nous, c'est un problème majeur. »

— Une citation de  Jean-Philippe Denis-Rioux, capitaine de L’Héritage 1

La traverse Trois-Pistoles–Les Escoumins est gérée non pas par la Société des traversiers du Québec (STQ) mais plutôt par la Compagnie de navigation des Basques, une entreprise privée. Cette situation désavantagerait actuellement L’Héritage 1, selon M. Denis-Rioux.

Nos compétiteurs à côté, Matane, Rivière-du-Loup, sont régis par la STQ. Comme ce sont des instances gouvernementales, ils ne peuvent pas augmenter leurs prix, affirme-t-il.

Traversées plus chères

Pour que L'Héritage 1 reste compétitif, son capitaine croit que des solutions créatives devront être trouvées afin de compenser l’augmentation des dépenses en carburant. Il n'exclut pas la possibilité d'augmenter le prix des traversées.

« C’est certain qu'il risque d'y avoir un surplus […] pour l’essence. »

— Une citation de  Jean-Philippe Denis-Rioux, capitaine de L’Héritage 1

Jean-Philippe Denis-Rioux déplore que les consommateurs, qui souffrent eux aussi des prix élevés de l’essence, subissent de nouveau les contrecoups de cette situation. Les gens sont déjà beaucoup affectés, ça n'aide pas à avoir une clientèle satisfaite, mais on est tous dans le même bateau. On espère que la clientèle va comprendre [notre] réalité, explique-t-il.

Chargement de l’image

Ll'Héritage 1 au quai de Trois-Pistoles (archives).

Photo : Radio-Canada / Francois Gagnon

Malgré tout, la saison s’annonce bonne pour la traverse Trois-Pistoles–Les Escoumins. Selon M. Denis-Rioux, les réservations vont bon train avec des voyages déjà pleins ou presque pleins au mois de juillet.

En date de vendredi, près de 2000 personnes avaient déjà réservé leur place à bord du traversier.

Avec les informations de Xavier Lacroix

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !