•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Prix de l’essence en Saskatchewan : la tempête avant la tempête

Un pistolet d'une pompe à essence dans une auto.

Selon le président-directeur général de Tourism Saskatchewan, Jonathan Potts, les prix n’ont pas encore atteint le point de bascule qui affecterait les déplacements des touristes en Saskatchewan. (archives)

Photo : La Presse canadienne / Graham Hughes

Radio-Canada

De la fête de la Reine à la fête du Canada, les Saskatchewanais devront vivre avec une augmentation continue des prix de l’essence, sans soulagement à l’horizon, selon les experts.

« Il s’agira du prix le plus coûteux que nous n’ayons jamais vu pour une longue fin de semaine. »

— Une citation de  Patrick De Haan, analyste principal chez GasBuddy

Selon la CAA, le prix moyen pour le carburant en Saskatchewan a atteint 1,87 $ par litre vendredi, une augmentation de six cents en sept jours.

L’analyste principal chez GasBuddy, Patrick De Haan, affirme cependant que les prix devraient connaître une légère baisse en début de semaine.

Les consommateurs ne pourront pas s’attendre à une période de répit pour autant, précise M. De Haan, qui ajoute que la guerre en Ukraine et la saison des ouragans compliqueront le travail des raffineries dans les semaines à venir.

« On est sur la corde raide et je ne vois pas de soulagement considérable dans un avenir proche. »

— Une citation de  Patrick De Haan, analyste principal chez GasBuddy

L’industrie touristique se montre optimiste

Selon le président-directeur général de Tourism Saskatchewan, Jonathan Potts, les prix n’ont pas encore atteint le point de bascule qui affecterait les déplacements des touristes en Saskatchewan, composé à 70 % de Saskatchewanais et de 20% de résidents de l’Alberta.

Les études menées par l’organisation prévoient un été 2022 performant dans la province.

L’essence est un facteur considérable pour les consommateurs, donc s’ils voyagent 200, 300 ou 400 kilomètres, ils adapteront leurs dépenses pendant le séjour, mais ils se déplaceront quand même, affirme M. Potts.

Avec l’assouplissement des restrictions à la frontière, le PDG de Tourism Saskatchewan s’attend à un flot adéquat de touristes provenant des États-Unis cet été.

Avec les informations de Daniella Ponticelli

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !