•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les scooters de plus en plus populaires 

De nombreux scooters stationnés dans une cour d'école.

Les scooters sont populaires chez les adolescents.

Photo : Radio-Canada / Titouan Bussiere

Radio-Canada

Les scooters sont de plus en plus populaires. Selon les derniers chiffres de la Société d'assurance automobile du Québec, le nombre de cyclomoteurs immatriculés au cours des cinq dernières années a augmenté d'environ 20 %.

Ces véhicules se comptent par dizaines dans le stationnement de l'école secondaire la Ruche. Les jours de beaux temps, toutes les places qui leur sont destinées sont occupées.

Il y a environ une dizaine d’années, on avait environ entre 30 et 40 mobylettes. Ça a presque doublé depuis une dizaine d’années. Maintenant, on en a jusque dans les stationnements qui étaient autrefois destinés aux automobiles, remarque le surveillant Bruno Grandmaison. 

Le territoire est très grand. Pour un étudiant qui doit se lever à 5 h le matin et faire 1 h 30 d’autobus, s’il peut prendre son scooter et en 30 minutes être à l’école, c’est sûr que c’est intéressant, ajoute-t-il. 

L'enjeu principal pour l'école secondaire est de garder ses élèves en sécurité. 

Les conséquences en cas d'accident peuvent en effet être dramatiques. Mercredi dernier, un adolescent de Drummondville a perdu la vie dans un tragique accident alors qu’il circulait en scooter

« Quand on observe des comportements inadéquats, c’est sûr qu’on fait des interventions de rappel aux élèves, et on organise le plus souvent possible des interventions préventives au niveau des comportements routiers.  »

— Une citation de  Ludovick St-Laurent, directeur adjoint à l’école secondaire la Ruche
Les deux hommes devant des scooters.

Ludovick St-Laurent (à gauche) et Bruno Grandmaison (à droite).

Photo : Radio-Canada / Titouan Bussiere

Des ventes en hausse 

Les ventes de scooters ont explosé depuis deux ans chez le concessionnaire Rock Moto Sport. 

On vend environ une centaine de cyclomoteurs par année. J’en aurais plus, j’en vendrais plus, soutient Marc-Antoine Bolduc, le directeur général et copropriétaire du commerce. 

Marc-Antoine Bolduc tient un scooter.

Les scooters de Rock Moto Sport sont souvent réservés des mois d'avance, selon le directeur général du commerce et copropriétaire Marc-Antoine Bolduc.

Photo : Radio-Canada / Titouan Bussiere

En raison qu’il y avait moins de disponibilité, il fallait que les gens s’y prennent vraiment beaucoup d’avance. Surtout cette année, c’est assez marquant. On a des dépôts de gens qui réservent des machines aussi tôt que novembre pour l’année d’après, constate-t-il. 

Avec les informations de Titouan Bussiere 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !