•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Montée des eaux : des municipalités en bordure de la rivière Gatineau sur un pied d’alerte

Chargement de l’image

De l'eau est apparue dans la rue près du CHSLD de Maniwaki, vendredi.

Photo : Radio-Canada / Stéphane Leclerc

Radio-Canada

Des municipalités le long de la rivière Gatineau, en Outaouais, sont sur le qui-vive et se préparent à des crues printanières. Hydro-Québec met en garde les riverains, alors que plusieurs millimètres de pluie sont attendus ce week-end.

Les deux prochaines semaines seront critiques, selon le porte-parole de la société d'État, Francis Labbé.

Les 40 millimètres de pluie attendus ce week-end pourraient faire déborder la rivière Gatineau.

En entrevue à Sur le vif, vendredi, Francis Labbé, porte-parole d'Hydro-Québec, a affirmé que les niveaux de l'eau le long de la rivière Gatineau pourraient atteindre ceux de 2017 et de 2019 dans les prochains jours.

À Maniwaki, les deux prochaines semaines seront à surveiller parce qu’il n’est pas impossible, et c’est même relativement probable, qu’on atteigne sur la rivière Gatineau un niveau d’eau comparable à ce qu’on a vu en 2017 et en 2019, a-t-il expliqué. Les précipitations qu’on attend pourraient pointer dans cette direction.

M. Labbé suggère aux riverains visés de se préparer.

Les gens qui vivent aux abords de la rivière Gatineau et qui ont vu l’eau de près en 2017 et en 2019 [dans les secteurs de La Pêche, de Wakefield et de Gracefield], prévoyez le coup, parce qu’il est possible et même probable qu’on atteigne ces niveaux-là au cours des prochains jours, a-t-il lancé par la suite.

M. Labbé attribue en partie la situation aux récentes précipitations. Il rapporte que, lundi et mardi derniers, jusqu’à 90 millimètres de pluie sont tombés par endroits dans le nord de l’Outaouais.

« On a reçu par endroits plus de pluie en deux jours qu’on en reçoit normalement en un mois. »

— Une citation de  Francis Labbé, porte-parole, Hydro-Québec

La Ville de Maniwaki a par ailleurs annoncé la fermeture complète des rues des Oblats, du Souvenir et Laurier, ainsi que du sentier pédestre du Château Logue. Seuls les résidents des rues Roy, Gilmour et Bennett sont autorisés à y accéder. Vendredi, les autorités ont également procédé à l'évacuation préventive du CHSLD le Foyer Père-Guinard, à Maniwaki.

De son côté, la Municipalité de Gracefield a publié vendredi un avis sur Facebook. Elle met des sacs de sable à la disposition des citoyens.

Les produits seront offerts à côté de la descente de bateau située sur la Georges, indique la Municipalité.

Pour l'instant, la Commission de planification de la régularisation de la rivière des Outaouais n'a pas diffusé d'avis pour cette rivière.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !