•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La construction du projet de Capitale québécoise des pêches est lancée

Un tas de gravier dans lequel est plantée une pelle et des personnes qui applaudissent derrière.

La construction du projet de Capitale des pêches maritimes du Québec débutera officiellement le 29 mai à Rivière-au-Renard.

Photo : Radio-Canada / Marguerite Morin

Radio-Canada

La première pelletée de terre pour le projet de Capitale québécoise des pêches a eu lieu vendredi après-midi à Rivière-au-Renard.

Des représentants du conseil municipal de Gaspé ainsi que les élues provinciale et fédérale de la région étaient présents pour souligner le début des travaux de ce projet évalué à près de huit millions de dollars.

Le maire de Gaspé, Daniel Côté, s'est dit fier que l'initiative se concrétise enfin.

On est passé du bâton de pèlerin à la pelle de bâtisseur et ça fait du bien. Ça fait plus d’une dizaine d’années que les gens du village sont sur ce dossier. Ça fait huit ans qu’on le mène du côté de la Ville de Gaspé. Après huit ans de recherche de financement, de révisions de projet, d’ajustements, d’écueils, de réussites, on arrive à l’aboutissement, se réjouit-il.

« On va refaire le visage de Rivière-au-Renard, ça va faire du bien et Rivière-au-Renard le mérite. »

— Une citation de  Daniel Côté, maire de Gaspé

La députée fédérale de Gaspésie—Les Îles-de-la-Madeleine, Diane Lebouthillier, estime que l'initiative constituera un véritable atout pour le village.

Ça vient augmenter l’offre touristique sur le territoire de la Gaspésie parce que les pêches sont importantes. Au niveau de l’histoire, la Gaspésie s’est construite sur les pêches, mais [le projet parlera] aussi de l’avenir des pêches, ce vers quoi on s’en va avec un projet qui est novateur, explique-t-elle.

Une dizaine de personnes sur un terrain de gravier.

Des élus de la région étaient présents à l'annonce.

Photo : Radio-Canada / Marguerite Morin

Pour Anne-Marie Gauthier, présidente de la Corporation de développement de Rivière-au-Renard, cette première pelletée de terre représente un moment important pour le village, tel un baume qui vient panser les plaies laissées par les inondations monstres de 2007, durant lesquelles deux personnes âgées ont péri.

Notre village a été abandonné, d’une certaine façon, à la suite des inondations. On a été obligé de recommencer un plan récréotouristique. À partir de là, ça a été bénéfique, mais c’est long quand même, souligne-t-elle.

La députée Lebouthillier a d’ailleurs souligné l’acharnement des membres de l'équipe de la Corporation, qui a permis au projet de se réaliser. Ils ont vraiment été résilients et persévérants, indique-t-elle.

La promenade de la Capitale québécoise des pêches se situera sur la rue du Banc à Rivière-au-Renard et accueillera plusieurs infrastructures dans le but de revitaliser le village.

Anne-Marie Gauthier espère que la réalisation du projet pourra ainsi amener de nouveaux commerces sur place.

Les travaux devraient débuter le 29 mai. L'ensemble du projet devrait être complété pour l’été 2023.

Avec les informations de Marguerite Morin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !