•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Santé Canada reconnaît la pénurie de préparations pour bébés souffrant d’allergies

Chargement de l’image

Des mères demandent des solutions de rechange pour nourrir leurs nourrissons allergiques.

Photo : iStock

Radio-Canada

Les autorités fédérales reconnaissent que le Canada fait face à une pénurie de préparations pour les bébés souffrant d'allergies alimentaires et de certains problèmes de santé.

Santé Canada a déclaré jeudi dans un avis que l'approvisionnement en préparations hypoallergéniques ne répond pas à la demande dans certaines provinces.

La déclaration intervient au milieu d'une pénurie généralisée de préparations au sud de la frontière après la fermeture d'une grande usine de fabrication américaine, qui expédie également des préparations hypoallergéniques au Canada.

C'est stressant tous les jours

Nikki Cuthbert, de London, en Ontario, a un enfant de deux ans allergique à une protéine du lait de vache. Elle dit chercher quotidiennement du lait maternisé.

C'est stressant tous les jours, dit-elle. C'est son lait, ce sont ses vitamines et tout ça. Donc sans ça, il va vraiment tomber malade et je vais devoir l'emmener à l'hôpital. Je pense que cela doit être un état d'urgence, parce que c'est le seul moyen avec lequel les bébés et certains jeunes enfants peuvent obtenir les protéines et les vitamines dont ils ont besoin.

Chargement de l’image

L'Ontarienne Nikki Cuthbert dit qu'elle a du mal à trouver la préparation lactée de son enfant de deux ans depuis deux mois.

Photo : Photo soumise par Nikki Cuthbert

Des pharmacies de la ville ont dit à Mme Cuthbert qu'elles auraient des préparations hypoallergéniques au plus tôt le 12 juin. Jusque-là, elle compte sur l'aide d'autres mères qu'elle rencontre sur les réseaux sociaux.

Selon Santé Canada, il existe deux types de préparations pour les bébés souffrant d'allergies alimentaires : celles qui sont fortement hydrolysées et celles qui sont fabriquées à base d'acides aminés.

Le ministère indique que la pénurie de formules largement hydrolysées limite encore plus l'offre de produits à base d'acides aminés, destinés aux bébés susceptibles d'avoir des réactions allergiques graves, y compris l'anaphylaxie.

Trudeau souhaite assurer des sources d'approvisionnement

Santé Canada affirme qu'il est essentiel que ces produits soient réservés aux bébés qui en ont besoin.

Le premier ministre Justin Trudeau a déclaré vendredi que le Canada cherchait à faire en sorte que ses chaînes d'approvisionnement soient suffisamment résilientes.

Nous voulons bien nous occuper de nos nourrissons, et nous allons nous assurer de le faire. On regarde attentivement ce qui se fait aux États-Unis, pour s'assurer qu'il n'y ait pas trop de répercussions au Canada, mais aussi pour déterminer si on a besoin de faire des choses semblables pour assurer des sources d'approvisionnement aux familles qui en ont besoin, a déclaré aux journalistes M. Trudeau, qui était de passage vendredi à Sept-Îles.

Mercredi, le président américain Joe Biden a invoqué la Loi de défense et de production pour augmenter la production de formule pour bébés aux États-Unis.

MacKenzie Briley, une autre résidente de London, raconte avoir déjà eu du mal à trouver une formule pour son enfant pendant les confinements.

Mais ce n'est rien comparé à maintenant, alors que sa deuxième fillette de six mois souffre de nombreuses allergies graves.

Chargement de l’image

MacKenzie Briley est mère de deux enfants, l'un âgé de presque trois ans et l'autre de six mois. Ce dernier souffre d'allergies graves et a besoin d'une formule hypoallergénique.

Photo : Photo soumise par MacKenzie Briley

Depuis environ un mois et demi maintenant, j'ai dû aller dans plusieurs magasins juste pour trouver une boîte. En ce moment, il m’en reste deux, ce qui me dure généralement entre une semaine et demie et deux semaines.

Elle dit en avoir acheté à une autre mère, suffisamment pour les trois prochaines semaines. Après ça, elle sera de nouveau face à l’inconnu jusqu'à ce que les étagères soient réapprovisionnées.

Les pharmacies n’acceptent que les ordonnances en raison du problème que nous avons actuellement, et il est difficile d'obtenir une ordonnance pour cette formule, explique Mme Briley.

« Nous n'avons pas d'autres options. Une fois qu’on n’en a plus, on n’en a plus. Et si on ne peut pas en trouver, alors il y a un sérieux problème non seulement pour nous, mais aussi pour nos enfants qui ne peuvent boire rien d'autre. »

— Une citation de  MacKenzie Briley, résidente de London

Assouplissement des règles d'importation

Santé Canada a recommandé le 10 mars que l'Agence canadienne d'inspection des aliments suspende temporairement les exigences en matière d'étiquetage bilingue et de composition nutritionnelle afin de permettre les importations de préparations pour nourrissons en provenance d'Europe et de réduire ainsi la dépendance du Canada à l'égard des fournisseurs américains.

Cette décision permettrait à neuf autres produits du Royaume-Uni, d'Irlande et d'Allemagne et à onze autres produits des États-Unis d'être vendus au Canada.

Santé Canada affirme que les produits doivent respecter des normes de qualité et de fabrication similaires à celles du Canada.

Les directives de l'agence doivent expirer le 30 juin.

Correction

Santé Canada a recommandé le 10 mars, plutôt que le 9 mai comme il était indiqué dans une version précédente de ce texte, que l'Agence canadienne d'inspection des aliments suspende temporairement les exigences en matière d'étiquetage bilingue et de composition nutritionnelle.

Avec les informations de La Presse canadienne, et CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !