•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un convoi organisé à la mémoire de Jasmin Béliveau

Chargement de l’image

Des dizaines de personnes se sont rassemblées à la mémoire de Jasmin Béliveau.

Photo : Radio-Canada / Guylaine Charette

Radio-Canada

Un convoi est parti de Saint-Cyrille-de-Wendover vendredi à 18 h pour rendre hommage à Jasmin Béliveau. L’adolescent de 15 ans est mort tragiquement à Drummondville mercredi soir alors qu’il conduisait son scooter. 

Le cortège a débuté à la maison familiale de Jasmin Béliveau, sur la rue Anik, avec comme destination le lieu de l’accident, à l’angle de la rue Robert Bernard et du boulevard René Lévesque.

Chargement de l’image

Le convoi s'est terminé sur le lieu de l'accident qui a coûté la vie à Jasmin Béliveau.

Photo : Radio-Canada / Guylaine Charette

Voyez le début du convoi au Téléjournal Estrie :

Des scooters et des jeunes sont rassemblés dans la rue.

De nombreuses personnes se sont rassemblées sur la rue Anik peu avant le départ du convoi, prévu à 18h.

Photo : Radio-Canada / Guylaine Charette

Le frère jumeau et la sœur de Jasmin, Maxime et Megan, ont organisé l’événement. Ils souhaitaient exprimer leur volonté de continuer à vivre malgré la douleur. Leurs proches, leurs voisins et leurs amis ont vite répondu à leur  appel.

Jasmin était vraiment bien entouré. C’était un petit gars avec de la joie de vivre, une personne sensible, généreuse, il avait toujours une petite blague dans sa poche, qu’il pouvait raconter une fois, deux fois, dix fois. Il avait de très bons amis, autant filles que garçons, c’était un petit gars chaleureux, se souvient sa sœur. 

« Rester assis à s’effondrer, à regarder ses photos, à être dans le déni, il ne serait pas fier de nous voir comme ça, donc on le fait pour lui. »

— Une citation de  Megan Béliveau, sœur de Jasmin Béliveau 

J’ai perdu mon frère et c’était mon meilleur ami en même temps. Je vais me battre jusqu’à mon dernier souffle pour lui, ajoute Maxime Béliveau. 

Je sais qu’il serait content qu’on fasse ça pour lui, car il ferait la même affaire pour nous, ajoute-t-il. 

Chargement de l’image

Jasmin Béliveau a perdu la vie à la suite d'une collision avec une camionnette alors qu'il circulait sur un scooter.

Photo : Instagram

La mère de Jasmin, Nancy Duperron, se dit aussi très touchée par la solidarité qui s’exprime depuis le drame. Un rassemblement d’élèves et de parents attendaient notamment la famille à leur sortie de l’hôpital mercredi soir.

« Un nombre incalculable de personnes nous ont apporté leurs mots, leurs gestes… L’amour que je vois passer à travers eux, je le perçois comme si c’était mon grand garçon qui fait passer le message, qui dit "écoute, je vais être là d’une autre façon". »

— Une citation de  Nancy Duperron, mère de Jasmin Béliveau. 

Elle lance aussi un appel à la prudence. J’ose croire que le départ de Jasmin et d’autres jeunes adolescents sur la route vont dire aux autres conducteurs "écoutez, il faut être prudent, il faut conduire pour les autres”. 

Elle ignore les circonstances entourant l’accident, mais indique ne pas en vouloir au conducteur. Peu importe ce qu’on va nous donner comme résultat, un accident, c’est un accident, souligne-t-elle. 

Chargement de l’image

Jasmin Béliveau était un grand amateur de véhicules à quatre roues motrices. Des participants ont voulu lui rendre hommage.

Photo : Radio-Canada / Guylaine Charette

Le convoi a emprunté de petites rues pour se rendre sur les lieux de l’accident, où déjà de nombreux proches endeuillés sont allés se recueillir.

Avec les informations de Guylaine Charette 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !