•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Incendie à Chicoutimi-Nord : quatre familles sinistrées aidées par l’OMH

Chargement de l’image

L'incendie a endommagé plusieurs bâtiments sur la rue Maisonneuve, le 7 mai.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Coulombe

Chargement de l’image

Quatre familles sinistrées à la suite de l’incendie qui a touché sept logements de la coopérative Le Pentagone, à Chicoutimi-Nord, il y a près de deux semaines, seront finalement aidées par l’Office municipal municipal d’habitation (OMH) de Saguenay. L’enquête sur les causes de l’incendie est toujours en cours.

Les quatre familles aidées par l’OMH ont accès à un logement dans des HLM de Saguenay, pour une durée indéterminée, explique la directrice du service à la clientèle à l’OMH, Arianne Villeneuve.

On est en voie de terminer la relocalisation des familles qui ont été sinistrées, a-t-elle précisé. L’OMH de Saguenay était intervenu auprès des sinistrés quelques jours après l’incendie.

« La quatrième famille qui était en contact avec nous pour se reloger allait visiter un logement cette semaine, donc on attendait sa réponse. Deux familles actuellement sont relogées dans un parc immobilier, une autre famille va intégrer soit début juin, ou mi-juin, un autre logement. »

— Une citation de  Arianne Villeneuve, directrice du service à la clientèle à l’OMH

Cette aide sera transitoire et dépendra des assurances de chacun, en attente d’une relocalisation permanente.

Les autres familles de la rue Maisonneuve touchées par l’incendie ont trouvé refuge chez des amis ou de la famille.

Chargement de l’image

L'incendie avait jeté à la rue 21 personnes, dont plusieurs enfants.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Coulombe

Un incendie qui ne semble pas accidentel

L’enquête sur les causes de l’incendie se poursuit du côté du Service de police de Saguenay (SPS). L’incendie ne semble pas accidentel, s’est contenté de mentionner Sophie Tremblay, agente aux communications du corps de police.

Dans les jours suivants l’incendie, le SPS avait confirmé que des indices tendaient à démontrer que le brasier pourrait être d’origine criminelle.

Plusieurs dons avaient été récoltés au lendemain de l’incendie, pour venir en aide aux sinistrés, après une collecte lancée par des membres de la coopérative. Face à l’affluence de dons, la collecte avait été interrompue peu après.

La présidente de la coopérative Le Pentagone, Frédérique Fillion, ne pouvait préciser vendredi où en était rendue la distribution des dons aux familles.

L’école primaire Sainte-Claire, qui se trouve à proximité, ainsi que la Caserne de jouets de Saguenay située à Chicoutimi-Nord, s’étaient également mobilisées afin de venir en aide aux familles.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !