•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les touristes printaniers bien arrivés en Gaspésie

Chargement de l’image

Des visiteurs profitent déjà de la plage municipale de Carleton-sur-Mer.

Photo : Radio-Canada / Isabelle Larose

Chargement de l’image

Les touristes sont déjà arrivés en Gaspésie. Le tourisme hâtif observé l’an dernier semble se répéter cette année, et ce, même si les voyages à l’international sont de nouveau possibles.

Sylvie Tassé effectue à bord de son Westfalia son premier voyage de l’année en Gaspésie.

La région, au printemps, est une destination de choix pour celle qui est partie des Laurentides avec son conjoint. Il n’y a pas trop de monde. On aime quand on est un peu plus seuls; on est un peu sauvages, avoue-t-elle en riant. C’est la saison du homard qui commence. [On va] peut-être [manger] un petit lobster roll ce midi.

Chargement de l’image

Sylvie Tassé est en vacances à Carleton-sur-Mer avec son conjoint.

Photo : Radio-Canada / Isabelle Larose

Également en voyage en Gaspésie, Madone Poirier profite de la longue fin de semaine pour se régaler de fruits de mer. On descend à ce temps-ci parce qu’on peut avoir du crabe frais et non pas du congelé. Il fait beau et la route est belle, dit-elle.

Chargement de l’image

Madone Poirier, de Québec, est en vacances à Carleton-sur-Mer.

Photo : Radio-Canada / Isabelle Larose

Cette année, on remarque le grand retour des touristes internationaux dans un hôtel de Carleton-sur-Mer.

On a des touristes français qui viennent déjà pour des vacances à cette période-ci de l’année. On a reçu des touristes espagnols, aussi, la semaine dernière, et là, on remarque de plus en plus de touristes anglophones des autres provinces canadiennes et des États-Unis, indique la directrice des opérations du Manoir Belle Plage, Héloïse Tanguay-Beaumont.

Chargement de l’image

Au Manoir Belle Plage, on sent déjà un engouement de la part des touristes venant de l'étranger.

Photo : Radio-Canada / Isabelle Larose

Dès la semaine prochaine, ce sera au tour du camping municipal de Carleton-sur-Mer d’ouvrir ses portes. La Ville espère que dame Nature coopérera.

Chargement de l’image

Le maire de Carleton-sur-Mer, Mathieu Lapointe, photographié devant le phare de la pointe Tracadigash, à proximité du camping.

Photo : Radio-Canada / Isabelle Larose

On s’attend à avoir un très bon mois de juin, dit le maire de Carleton-sur-Mer, Mathieu Lapointe. Jusqu’à présent, les réservations sont bonnes. On a beaucoup de réservations pour le mois de juin. L’année passée, ça a été une saison exceptionnelle, une année record! On pense qu’on va peut-être être capable d’arriver à ces chiffres-là, ajoute l'élu.

La tendance du tourisme printanier se dessine

Après deux ans de pandémie, les Québécois voient toujours la Gaspésie comme une destination vacances de choix, même au printemps. La tendance réjouit l’industrie touristique gaspésienne, qui travaille depuis plusieurs années à prolonger la saison touristique.

Même si les frontières sont ouvertes, les gens veulent encore visiter le Québec. Ils veulent encore visiter les endroits qu’ils ont découverts durant la pandémie, où ils ne seraient pas allés avant, et ça continue cet été, se réjouit Mme Tanguay-Beaumont.

Chargement de l’image

Héloïse Tanguay- Beaumont est directrice des opérations au Manoir Belle Plage.

Photo : Radio-Canada / Isabelle Larose

Le tourisme printanier a gagné du terrain, confirme la directrice marketing et des communications de Tourisme Gaspésie, Stéphanie Thibaud.

Ça s’est traduit l’année passée par des taux d’occupation plus élevés qu’à l’habitude. Le contexte de la pandémie y est pour beaucoup, mais ça se voit encore cette année, on le sent. En 2021, les hébergements de la Gaspésie affichaient un taux d’occupation de 54,7 % au mois de juin, indique Mme Thibaud.

L’Association touristique régionale travaille depuis longtemps à prolonger la saison touristique avant et après l’été. Tourisme Gaspésie tente de mettre de l’avant des activités différentes de celles offertes durant la saison estivale. On peut encore faire du ski de printemps, mais il y a aussi le canyonisme et le rafting, énumère Stéphanie Thibaud.

Chargement de l’image

Les touristes sont nombreux à Carleton-sur-Mer.

Photo : Radio-Canada / Isabelle Larose

Après avoir effectué une étude du marché, l’organisation a constaté l’intérêt des 18 à 34 ans pour des séjours printaniers en Gaspésie. On veut leur proposer des microaventures, dit la directrice marketing.

Tourisme Gaspésie développe d'ailleurs une campagne de promotion axée exclusivement sur le tourisme au printemps qui sera lancée l’an prochain. Pour la première fois, cette démarche publicitaire sera dissociée de la promotion estivale.

D'après le reportage d'Isabelle Larose

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !