•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le chef du Parti libéral de l’Ontario visite Ottawa et l’est ontarien

Chargement de l’image

Le chef du Parti libéral de l'Ontario, Steven Del Duca, était à Ottawa vendredi pour présenter ses priorités pour la Municipalité. Il est entouré de candidats libéraux.

Photo : Radio-Canada / Rémi Authier

Radio-Canada

Le chef du Parti libéral de l'Ontario, Steven Del Duca, était à Ottawa et dans l'est ontarien, vendredi. Il est venu rencontrer des partisans, mais aussi détailler les promesses de son parti pour les Ottaviens et les résidents de Prescott-Russell.

Devant plusieurs autres candidats libéraux, ce dernier s'est entre autres engagé à financer le développement du système de transport en commun d'Ottawa et à construire des logements abordables.

Pour sa deuxième visite à Ottawa depuis le début de la campagne, le chef libéral a souhaité détailler à quoi les électeurs de la région pouvaient s'attendre de son gouvernement s'il était porté au pouvoir.

Steven Del Duca affirme que la deuxième ville en importance dans la province a été négligée par le précédent gouvernement et il a particulièrement insisté sur l'absence de Doug Ford lors de l'occupation du centre-ville d'Ottawa l’hiver dernier.

Cette ville a été abandonnée [par les progressistes-conservateurs], a déclaré M. Del Duca.

« Les gens à Ottawa et à travers l'Ontario ont besoin d’aide, de support, d’un gouvernement à Queen's Park qui est de leur côté. »

— Une citation de  Steven Del Duca, chef du Parti libéral de l'Ontario

Steven Del Duca a proposé des investissements importants en santé, logement, transport en commun et pour la francophonie.

Plus précisément, les libéraux s'engagent à financer 50 % de la troisième étape du plan de transport régional d'Ottawa, à construire 10 000 logements abordables en 10 ans, y compris dans la communauté francophone.

Le chef libéral s'est également engagé à construire un nouveau campus civique de l'Hôpital d'Ottawa d'ici 2028 et à offrir une garantie de soins à domicile à 26 000 aînés.

Le parti promet aussi d'investir pour la construction d'un nouvel immeuble pour le Mouvement d'implication francophone d'Orléans (MIFO).

Nous fournirons huit millions de dollars pour un nouvel édifice pour le MIFO afin que les services francophones puissent être dispensés dans le domaine des arts et de la culture, ici même à Ottawa, a-t-il lancé.

Toutes ces idées mises ensemble seront livrées par cette équipe incroyable, a assuré le chef du parti en pointant les candidats qui se trouvaient derrière lui. Ils travaillent fort, ils comprennent ce dont Ottawa a besoin, ils comprennent ce dont l'Ontario a besoin, ils ont vos intérêts à cœur.

Chargement de l’image

Le chef du Parti libéral de l'Ontario, Steven Del Duca, a fait un arrêt à la fromagerie St-Albert, dans l'est ontarien, vendredi. Il était accompagné de sa candidate dans la circonscription de Glengarry-Prescott-Russell, Amanda Simard.

Photo : Radio-Canada

Le chef du Parti libéral de l'Ontario en a profité pour faire un passage, vendredi après-midi, dans l'est ontarien où il a fait un arrêt à la fromagerie St-Albert.

Durant la visite, il a rappelé qu'un gouvernement libéral « aidera les entreprises locales à se rétablir et les familles à économiser de l'argent en supprimant la TVH sur les aliments préparés de moins de 20 $ ».

Les progressistes-conservateurs ramènent l'élargissement de la 417

Le Parti progressiste-conservateur de l'Ontario a pour sa part fourni un commentaire rédigé en anglais à Radio-Canada, vendredi en fin de journée.

Aujourd'hui, Steven Del Duca a dit non à l'élargissement de l'autoroute 417 promettant plus de retard et d'étude, peut-on lire. Doug Ford s'en chargera.

Parmi les autres priorités du parti progressiste-conservateur, on retrouve l'agrandissement de l'Hôpital d'Ottawa qui sera financé à la hauteur de 29,1 millions $ et le prolongement du réseau de train léger dans la capitale fédérale.

De son côté, le candidat néo-démocrate d'Ottawa-Centre, Joël Harden, propose de travailler en partenariat avec le Québec pour un réseau d'électricité plus propre à Ottawa, voisine de l'Outaouais.

« On a la chance de [pouvoir] créer des liens avec le système d'électricité québécois qui fonctionne sans émission, qui ne pollue pas. C'est bon pour le climat et aussi pour les entreprises », a-t-il faut valoir, en entrevue avec Radio-Canada, vendredi.

M. Harden promet aussi des investissements dans le logement social et des mesures pour mieux encadrer le prix des loyers.

Avec les informations de Rémi Authier

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !