•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le NPD ontarien veut plafonner le prix de l’essence

Chargement de l’image

Le prix de l'essence continue de monter en Ontario.

Photo : Radio-Canada / Miguelle-Éloïse Lachance

Radio-Canada

S’il est élu, le Nouveau Parti démocratique (NPD) de l’Ontario, dirigé par Andrea Horwath, promet de demander à la Régie de l’énergie de l’Ontario de réglementer le prix de l’essence.

Dans un point de presse qui a rassemblé les candidats du Nord de l’Ontario devant des pancartes de prix de l’essence, le NPD s’est engagé à agir pour réduire le prix de l’essence en plafonnant le prix au détail.

Le parti souhaite s’attaquer à la marge qui revient aux entreprises de vente en gros et à celle qu’empochent les détaillants.

Ce n'est pas la première fois que le NPD ontarien fait une telle promesse. En 2011, Andrea Horwath s'était aussi engagée à plafonner le prix de l'essence si elle était portée au pouvoir.

Selon John Vanthof, candidat dans la circonscription de Timiskaming–Cochrane, les Ontariens se retrouvent trop souvent avec de mauvaises surprises à la pompe.

Nous proposons de réglementer les prix, que ce soit par semaine à la pompe ou en vente au gros, a-t-il affirmé.

Pour France Gélinas, candidate dans Nickel Belt – une circonscription où l'on ne trouve pas de transport en commun –, l’utilisation d’une voiture reste le seul moyen de se déplacer.

Les gens doivent conduire; pour se rendre au travail, pour des rendez-vous chez le médecin, pour aller à l’école... Où je demeure, tu vas attendre longtemps avant de voir passer un autobus, dit-elle.

Selon M. Vanthof, la Régie de l’énergie régularise déjà le prix du gaz naturel; elle a la possibilité de faire la même chose avec l’essence. Il manque la volonté politique.

Le NPD reproche au gouvernement Ford de ne pas avoir agi en ce qui a trait au prix de l’essence, ainsi que d’avoir échoué à livrer sa promesse de campagne électorale consistant à réduire le prix du carburant de 10 cents du litre.

Les positions des autres partis

Du côté du Parti conservateur, un projet de loi a été présenté en avril pour réduire la taxe sur l'essence qui entrerait en vigueur après les élections.

Selon le projet de loi, la taxe sur l’essence serait réduite de 5,7 cents le litre et la taxe sur les carburants, de 5,3 cents le litre, et ce, pendant six mois, à compter du 1er juillet.

Le Parti libéral de l’Ontario s’est engagé à faire la même chose dans son plan d’abordabilité présenté jeudi.

Du côté du Parti vert, on souhaite s’attaquer au prix de l’essence en réduisant les coûts pour conduire des véhicules et des vélos électriques.

Le programme des verts inclut des incitatifs financiers allant jusqu’à 10 000 dollars pour l’achat de véhicules électriques neufs et de 1000 dollars pour les vélos électriques.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !