•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des cartes postales en tissu pour venir en aide à l’Ukraine

Chargement de l’image

Jusqu'ici, plus de 500 $ ont été récoltés à travers ce projet.

Photo : CBC/Travis Reddaway

Radio-Canada

Une artiste textile de Saskatoon, Monika Kinner a lancé un projet de cartes postales en tissu pour venir en aide aux personnes qui sont touchées par la guerre en Ukraine.

Elle affirme que ce projet a commencé après avoir été témoin de la détresse de plusieurs de ses amis ukrainiens au Canada qui ont de la famille en Ukraine.

« Les effets de la guerre en Ukraine touchent aussi les Ukrainiens qui sont au Canada. »

— Une citation de  Monika Kinner, artiste en textile de Saskatoon

Les cartes postales en tissu de Monika Kinner contiennent des messages de soutien. Elles sont disponibles en échange de don au Musée ukrainien du Canada et l’argent récolté est donné au Congrès des Ukrainiens Canadiens.

La directrice générale du Musée ukrainien du Canada, Jen Budney, affirme que depuis le début de la guerre en Ukraine, plusieurs personnes leur proposent toutes formes de contribution. Elle note aussi que le Musée compte déjà plus de visiteurs.

Des artistes à travers l’Amérique du Nord en renfort

Chargement de l’image

Ces cartes postales en tissu sont faites à la main.

Photo : CBC/Travis Reddaway

Alors que la demande pour ses cartes postales ne cesse d’augmenter, Monika Kinner a fait appel à des brodeurs en matelassage à travers l’Amérique du Nord pour l’aider à mener à bien ce projet.

« Je ne veux pas tirer profit de ce projet. Cela n’est pas mon but. »

— Une citation de  Monika Kinner, artiste en textile de Saskatoon

Jusqu’ici, elle a reçu plus de 200 cartes postales en tissu à travers la poste. Elle les a remises au Musée ukrainien du Canada.

Avec les informations de Moreen Mugerwa

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !