•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Bas-Saint-Laurent aura sa clinique spécialisée en COVID longue durée et maladie de Lyme

Chargement de l’image

Le CISSS du Bas-Saint-Laurent estime qu'environ 10 % des personnes testées positives à la COVID-19 en région depuis le début de la pandémie étaient atteintes de COVID longue durée (archives).

Photo : Radio-Canada / Jean-François Michaud

Chargement de l’image

Le Bas-Saint-Laurent a été ciblé pour accueillir une nouvelle clinique spécialisée en COVID de longue durée et en maladie de Lyme.

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, en a fait l’annonce jeudi. Il a précisé qu’une quinzaine de ces cliniques spécialisées seront déployées sur le territoire québécois.

Le Centre intégré de santé et des services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent aimerait offrir des services à la population dès cet automne. Sa réflexion se poursuit quant au lieu où sera déployée cette clinique.

Le coordonnateur de programmes au CISSS du Bas-Saint-Laurent, Sylvain Roussy, indique toutefois que les patients qui présentent des symptômes de COVID longue sont déjà pris en charge.

En fait, l’annonce qu’on a eue [jeudi] nous permet de développer une clinique qui sera spécialisée et qui viendra en support aux services déjà offerts, en fonction des problématiques de santé que les personnes [vivent], explique le coordonnateur au CISSS.

Il est d’avis que les services de soutien aux patients touchés seront plus rapides et plus directs.

Sylvain Roussy estime qu'environ 10 % des quelque 20 000 cas positifs répertoriés au Bas-Saint-Laurent depuis le début de la pandémie sont des diagnostics de COVID longue.

« On commence à parler de COVID longue à partir de 4 semaines après le début des symptômes, mais c’est à partir de 12 semaines qu’on pourra offrir des services spécialisés aux gens atteints de la maladie. »

— Une citation de  Sylvain Roussy, coordonnateur aux programmes du CISSS du Bas-Saint-Laurent

Environ quatre employés devront être embauchés pour faire partie de la nouvelle équipe dédiée à ces services. M. Roussy s’attend à déployer des efforts pour recruter ce personnel. Ce n’est pas évident, surtout que ce n’est pas des postes à temps complet, souligne-t-il.

Dans l’Est-du-Québec, seul le CISSS du Bas-Saint-Laurent a été désigné pour offrir ce service. Les Gaspésiens aux prises avec des symptômes persistants de COVID-19 seront pris en charge au Bas-Saint-Laurent.

Et la maladie de Lyme?

Les cliniques seront consacrées à la COVID-19 longue ainsi qu'à la maladie de Lyme en raison de leurs conséquences et des besoins similaires des personnes atteintes, a précisé le ministre Christian Dubé.

Chargement de l’image

La maladie de Lyme est causée par la bactérie Borrelia burgdorferi et peut se transmettre par la piqûre de la tique Ixodes scapularis (aussi appelée tique du chevreuil ou tique à pattes noires) infectée (archives).

Photo : Reuters / Centers for Disease Control and Prevention

Au Bas-Saint-Laurent, la clinique spécialisée sera toutefois davantage consacrée aux patients atteints de COVID longue durée plutôt qu'à ceux touchés par la maladie de Lyme. Il y a peu de prévalence sur le territoire, précise M. Roussy.

Je pense que l’an dernier, on a eu deux cas déclarés [de maladie de Lyme] seulement, mais ça reste une clinique spécialisée dans les syndromes infectieux, ajoute-t-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !