•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Inondations : la situation pourrait se dégrader dans le Nord-Ouest de l’Ontario

Chargement de l’image

Des inondations et la glace ont endommagé plusieurs bâtiments, comme ce garage au lac Hawkeye, près de Thunder Bay.

Photo : CBC / Logan Turner

Radio-Canada

Plusieurs régions du Nord-Ouest de l’Ontario pourraient subir des inondations au cours des prochains jours en raison de la pluie et des conditions météorologiques qu’elles ont subies au cours des dernières semaines.

Le conseil de contrôle du lac des Bois met la population en garde contre des débits dangereux dans l'ensemble du bassin versant de la rivière Winnipeg, qui comprend des régions de l'Ontario, du Manitoba et du Minnesota.

Un résultat de sept semaines de précipitations records dans certaines régions, renforcées par la présence d’une couverture épaisse de neige encore présente dans la région en raison des précipitations de neige qui ont eu lieu au printemps.

Nous avons reçu une quantité de précipitations sans précédent au cours des sept dernières semaines, affirme Michael O'Flaherty, président du conseil de contrôle du lac des Bois.

Nous avons besoin d'un temps sec comme solution rapide à cette situation, mais historiquement, nous n'avons pas eu de temps sec durant cette période, ajoute-t-il.

La région pourrait recevoir davantage de précipitations au cours des prochains jours.

L'eau qui s'écoule dans le lac des Bois est presque le double du débit maximal qui est libéré par les barrages entièrement ouverts à Kenora.

Chargement de l’image

La route Cocker, dans le secteur de Kenora, était menacée par les eaux il y a 10 jours.

Photo : Avec l'autorisation de la Ville de Kenora.

En amont, les barrages du lac Namakan et du lac à la Pluie continuent d'être complètement ouverts, et le débit sortant augmente progressivement.

Le niveau du lac Namakan est plus élevé que le pic de 2014 et, selon le conseil de contrôle, il pourrait dépasser les records de tous les temps en fonction des précipitations de ce mois-ci.

Nous sommes préoccupés par l'ensemble du bassin versant, affirme M. O'Flaherty.

M. O'Flaherty a noté que les régions continueront de connaître des débits exceptionnellement élevés au cours des sept prochains jours, et qu'un retour à la normale est peu probable au cours des prochaines semaines.

Selon lui, il est recommandé aux habitants de la région de protéger leur propriété du mieux qu'ils peuvent.

Des municipalités en état d’alerte

La municipalité de Sioux Lookout intensifie ses mesures d'intervention en cas d'inondation en raison de la montée des eaux dans la région.

Les représentants de la communauté affirment qu'ils sont prêts à faire face à l'augmentation des niveaux d'eau et qu'ils disposent d'un grand nombre de sacs de sable pour répondre aux conditions changeantes.

Chargement de l’image

Sioux Lookout fait partie des municipalités qui se préparent à des inondations.

Photo : Radio-Canada / CBC

Un certain nombre de routes et un pont piétonnier sont fermés dans la communauté en raison d’un effondrement dû à la montée des eaux tandis que les efforts d’empilage de sacs de sable ont également commencé dans certaines parties de la ville.

La Municipalité travaille avec la province pour que Sioux Lookout soit désignée comme une zone inondable afin d'être admissible au financement de la province pour l'atténuation des catastrophes, peut-on lire dans un communiqué envoyé par la Ville.

En date de jeudi, les responsables ont affirmé que rien n'indique que l'accès à la communauté par la route sera coupé, comme cela a été le cas dans d'autres régions du Nord-Ouest de l'Ontario cette saison.

Depuis avril, des états d'urgence ont également été déclarés à Fort Frances, à Red Lake, à Kenora et dans la Première Nation de Marten Falls en raison des inondations.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !