•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Christian Dubé sollicitera finalement un autre mandat aux élections

Chargement de l’image

Après avoir mûrement réfléchi, le ministre de la Santé, Christian Dubé, a décidé de solliciter un mandat de plus aux élections d'octobre.

Photo : Radio-Canada / Charles Contant

Le ministre de la Santé, Christian Dubé, a confirmé ce matin qu’il sera candidat dans sa circonscription de La Prairie aux prochaines élections.

M. Dubé, qui s’était donné quelques semaines de réflexion sur son avenir professionnel et politique après un mandat marqué par une pandémie historique au Québec, a finalement décidé de se représenter aux élections de l’automne.

Interviewé vendredi matin dans les studios du Réseau de l’information, le ministre a déclaré : J’ai pris une décision que j’ai mûrie longuement au cours des dernières semaines et des derniers mois […] J’ai rencontré le premier ministre cette semaine et je lui ai dit que j’allais être candidat dans La Prairie aux prochaines élections.

M. Dubé, qui est l’un des piliers du gouvernement caquiste, laissait planer le doute depuis plusieurs semaines sur son avenir politique. Il a d’ailleurs insisté à plusieurs reprises sur le fait qu’il a longuement réfléchi avant de solliciter un nouveau mandat.

Âgé de 65 ans, Christian Dubé estime avoir encore des choses à donner aux Québécois.

Reviendra-t-il aux commandes du ministère de la Santé? Ce sera la décision du premier ministre, mais avant, il faut que je sois réélu dans La Prairie, a -t-il rappelé.

« Je veux qu’on réussisse. La pandémie nous a montré beaucoup de choses. Là, j’aimerais ça qu’on soit capables de continuer à livrer la marchandise dans les prochaines années. »

— Une citation de  Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux

D’abord nommé président du Conseil du Trésor dans le premier gouvernement de François Legault, Christian Dubé a hérité à la Santé lors d’un remaniement ministériel en juin 2020.

Il succédait dans cette importante fonction à Danielle McCann, qui a été nommée à l’Éducation supérieure à la fin de la première vague de COVID-19, qui a profondément ébranlé le système de santé et fait plus de 5000 morts, principalement dans des établissements de soins de longue durée.

Avant de devenir l'un des ministres de la Santé les plus connus de l'histoire du Québec, Christian Dubé occupait les fonctions de premier vice-président de la Caisse de dépôt et placement du Québec. Il a quitté ses fonctions en septembre 2018 pour réintégrer la Coalition avenir Québec (CAQ). Il s'agissait pour lui d'un retour en politique, dans la mesure où il avait déjà été élu dans Lévis aux élections de 2012.

Des départs à combler...

S'il préserve l'un des piliers de son gouvernement en la personne de Christian Dubé, le premier ministre François Legault devra composer avec plusieurs départs, dont celui de la ministre de l'Éducation supérieure, Danielle McCann, qui a annoncé le 8 avril dernier qu'elle ne sollicitera pas de nouveau mandat l'automne prochain.

Chargement de l’image

L'ex-ministre de la Santé et ministre de l'Éducation supérieure, Danielle McCann, se consacrera à sa famille.

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

Mme McCann, âgée de 69 ans, avait expliqué vouloir se consacrer désormais à sa famille dans la mesure où elle sera bientôt grand-mère et compte profiter de ce moment.

Danielle McCann a été élue en 2018 dans la circonscription de Sanguinet avant d'être nommée ministre de la Santé dans le premier gouvernement de François Legault. Aux commandes de la Santé jusqu'en juin 2020, elle a été mutée à l'Éducation supérieure, où elle devrait terminer son mandat qui prendra fin aux élections provinciales d'octobre.

La ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais, ne sera pas des prochaines élections non plus. Après 15 années (et cinq mandats) en politique sous la bannière libérale, puis sous celle de la CAQ, elle a annoncé le même jour que sa collègue Danielle McCann qu'elle ne se représentera pas aux prochaines élections.

Chargement de l’image

La ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais, tirera sa révérence au prochaines élections.

Photo : Radio-Canada / Sylvain Roy Roussel

Après avoir laissé planer la possibilité de rester en politique pour un tour de plus, la ministre Blais a finalement opté pour une sortie après avoir connu un printemps houleux, notamment dans le cadre de l'enquête de la coroner Géhane Kamel sur les décès survenus en CHSLD lors de la première vague de la pandémie de COVID-19.

Âgée de 71 ans, Mme Blais, qui a connu quelques ennuis de santé pendant son dernier mandat, a déclaré le jour de l'annonce qu'elle désirait désormais se consacrer à sa famille. Mme Blais est députée de la circonscription de Prévost.

L'ex-ministre de l'Environnement MarieChantal Chassé a aussi fait savoir, vendredi, qu'elle ne sollicitera pas de second mandat dans la circonscription de Châteauguay. Nommée ministre de l'Environnement dans le premier gouvernement caquiste, Mme Chassé avait été remplacée à la tête de son ministère par Benoit Charette, 83 jours après son entrée en fonction.

Chargement de l’image

MarieChantal Chassé lors de son assermentation comme ministre de l'Environnement

Photo : Radio-Canada / Mathieu Potvin

Ingénieure et femme d'affaires, Mme Chassé avait été écartée du ministère par François Legault en janvier 2019 en raison, avait expliqué le premier ministre, des difficultés qu'elle éprouvait lors des communications avec les médias et les journalistes.

Mme Chassé avait remporté la circonscription de Châteauguay en 2018, défaisant l'ex-ministre libéral Pierre Moreau.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !