•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un homme turbulent expulsé d’une consultation sur le tramway à Sainte-Foy

Chargement de l’image

Le passage du tramway dans le secteur Sainte-Foy ne fait pas l'unanimité.

Photo : Courtoisie / Ville de Québec

Chargement de l’image

Un homme particulièrement turbulent a été expulsé par des policiers d'une assemblée de consultation houleuse sur le tramway jeudi soir à l'ancien hôtel de ville de Sainte-Foy.

Avant même le début de la consultation publique vers 19 h, l'homme qui était visiblement contre le projet de tramway causait déjà du désordre. Il devenait potentiellement dangereux pour l'ensemble du public, selon David Poitras, porte-parole du Service de police de la Ville de Québec (SPVQ).

L'homme a été averti à plusieurs reprises par le SPVQ, qui a finalement pris la décision de l'expulser dès les premières minutes de l'assemblée, explique M. Poitras. L'homme expulsé aurait notamment fait un doigt d'honneur à Maude Mercier Larouche, conseillère municipale responsable du tramway.

Deux constats d'infraction lui ont été remis pour désordre et insultes.

Pas le seul

L'homme turbulent n'était pas le seul à exprimer son mécontentement parmi la soixantaine de citoyens dans la salle. Des cris pour réclamer la tenue d'un référendum ou la protection des arbres ont été entendus à maintes reprises au cours de la soirée, rapporte Le Journal de Québec.

L'ancienne conseillère municipale et ex-cheffe de Démocratie Québec, Anne Guérette, a notamment été chaudement applaudie, selon le quotidien, après avoir dénoncé la tenue de cette séance qui devait être consacrée au projet de règlement 1349.

Ce règlement permet à la Ville de Québec d’alléger le processus réglementaire le long du tracé de 19,3 kilomètres pour planifier de façon détaillée et unifiée les infrastructures nécessaires au tramway.

Le souhait de Guérette

Mme Guérette aurait souhaité que les citoyens puissent intervenir, mais l’avis public publié pour la séance de jeudi ne prévoyait pas la longue présentation voulue par le bureau de projet.

« Cette présentation porte sur le design du tramway. Or, ce n’est pas du tout l’objet du règlement 1349. Les gens sont venus parler du règlement qui peut conduire à des expropriations, à des remplacements d’escaliers et de balcons, mais on essaie de leur parler de la tapisserie du tramway et de leur donner le moins de temps possible pour intervenir. »

— Une citation de  Anne Guérette, ex-cheffe de Démocratie Québec

La consultation houleuse s’est terminée vers 22 h sous l'œil attentif des policiers. Il n'est pas rare que des agents soient sur place lors de ces assemblées, souligne David Poitras.

Avec la collaboration d'Alexane Drolet

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !