•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Alerte sur une possible pénurie de logements à Edmonton

Chargement de l’image

De nombreux Ontariens ont acquis des biens immobiliers en Alberta, contribuant ainsi à la hausse de la demande (archives).

Photo : Radio-Canada / Axel Tardieu

Radio-Canada

La conjonction entre plusieurs facteurs, dont ceux liés à la chaîne d'approvisionnement ou encore à l’augmentation de la demande, fait craindre une possible crise de logements dans la capitale de l’Alberta.

Les intervenants du secteur de l’immobilier préviennent qu’Edmonton pourrait bientôt être confrontée à une pénurie de logements. Tout semble indiquer une pénurie de logements à Edmonton dans 12 mois, avertit Rohit Gupta, président du groupe de promoteurs immobiliers Rohit Group of Companies.

Lors d’une conférence qui s’est tenue mercredi à Edmonton, les principaux acteurs de l'industrie ont procédé à un diagnostic des tendances du secteur de l’immobilier commercial et sont arrivés à plusieurs constats.

Chaîne d’approvisionnement

L’un des problèmes évoqués concerne les retards dans la chaîne d'approvisionnement. Ceux-ci entraînent des retards dans les livraisons, notamment pour ce qui concerne les articles mécaniques, y compris les refroidisseurs de gaz et les transformateurs, relève Jarrett Thompson, directeur d'exploitation avec le promoteur immobilier Cameron Corporation.

Les longs délais de livraison affectent à leur tour les projets commerciaux et résidentiels qui deviennent plus coûteux et font que, malgré l'existence d'un marché en ce moment, de nombreux constructeurs se retirent; ce qui crée des défis majeurs, souligne-t-il.

La guerre en Ukraine a été aussi citée à ce propos compte tenu de ses répercussions sur le secteur, notamment pour ce qui a trait, à en croire Rohit Gupta, au manque de clous.

Darren Quayle, vice-président des services à la clientèle de l'Alberta pour la compagnie immobilière Oberfeld Snowcap, s'attend toutefois à ce que les chaînes d'approvisionnement reviennent à la normale d'ici 18 mois à deux ans.

Demande croissante

Il y a aussi, selon les professionnels de l’immobilier, la hausse de la demande de logements. Celle-ci s’expliquerait notamment par les mouvements de personnes entre les provinces.

Les données de Statistique Canada montrent à cet égard que l'Alberta a été la province qui a accueilli plus de personnes au cours des trois derniers mois de 2021, retrouvant ainsi, pour la première fois depuis 2015, la première place du classement au Canada en ce domaine.

Selon Rohit Gupta, la plupart des personnes ayant déménagé en Alberta viendraient de l’Ontario, et seraient attirées entre autres par l'abordabilité relative de l'immobilier dans la province.

« Nous voyons des gens [de l'Ontario] acheter des maisons sans les voir. »

— Une citation de  Rohit Gupta, président, Rohit Group of Companies

Avec les informations de Madeleine Cummings

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !