•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La crue des eaux perturbe les activités nautiques à Trois-Rivières

Chargement de l’image

La marina de Trois-Rivières.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Fortier

Radio-Canada

La marina et des clubs nautiques de Trois-Rivières ont décidé de suspendre temporairement leurs activités considérant le niveau d’eau critique de la rivière Saint-Maurice.

Les plaisanciers en bateau ne pourront plus s’amarrer à la marina de Trois-Rivières en raison de la crue des eaux et du fort débit de la rivière Saint-Maurice, et ce, jusqu’à nouvel ordre.

La mise à l’eau des bateaux est également suspendue. Le directeur général de la marina, Mario Cloutier, estime que 40 % des embarcations sont actuellement à l’eau et ne craint pas qu’elles subissent des dommages.

« L’eau ne cesse de monter dans la rivière Saint-Maurice et le courant amène une forte pression sur les quais. C’est pour la sécurité des plaisanciers et de nos installations qu’on a pris cette décision. Je ne veux pas surcharger les ancrages et que la marina se ramasse dans le fleuve. »

— Une citation de  Mario Cloutier, directeur général de la marina de Trois-Rivières

Mario Cloutier affirme que tous les membres de la marina ont reçu un avis jeudi matin concernant l’interdiction temporaire de s'amarrer. Il est cependant impossible de contacter les plaisanciers qui utilisent la rampe de mise à l’eau.

Chargement de l’image

Le directeur général de la marina de Trois-Rivières, Mario Cloutier.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Fortier

Certains membres ont exprimé leur frustration au directeur général, car la crue des eaux survient généralement avant l’ouverture de la marina, mais de façon générale les gens comprennent bien , précise-t-il.

L’interdiction de s'amarrer est en vigueur pour une durée indéterminée, mais Mario Cloutier espère que tout soit rentré dans l’ordre en début de semaine prochaine. Il dit attendre le feu vert du ministère de la Sécurité publique. Dans l’attente, la situation n’occasionne aucune perte financière pour la marina, car les gens n’avaient pas commencé à sortir ou à mettre de l’essence dans leur embarcation, ajoute le directeur.

Chargement de l’image

Les quais ont été retirés au Yacht Club de Trois-Rivières jeudi matin.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Fortier

Désinstallation des quais au Yacht Club de Trois-Rivières

La situation est aussi sous surveillance au Yacht Club de Trois-Rivières. Son propriétaire, Patrick Leroux, a retiré ses quais de l’eau jeudi matin, pour éviter qu’ils ne soient emportés par le courant.

Mon installation était toute faite pour cette année. Les morceaux étaient montés de façon perpendiculaire au courant, donc quand on a constaté l'augmentation du débit, on a pris la décision difficile de retarder notre ouverture, explique-t-il.

Suspension des locations chez Maïkan Aventure

Puisqu’il est actuellement déconseillé d’utiliser de petites embarcations sur la rivière Saint-Maurice, le centre de sports nautiques Maïkan Aventure a décidé de suspendre ses locations d’embarcations. Selon Gilles Villeneuve, employé chez Maïkan, les risques d’accident sont trop élevés pour quelqu’un qui veut faire du kayak, par exemple.

Normalement, une personne va pagayer entre 5 et 8 km/h et en ce moment, on a un courant entre 12 et 15 km/h. La personne risque de se retrouver un peu plus bas dans la rivière, même sur le fleuve Saint-Laurent, alors nous on prend pas de risque, déclare-t-il.

Chargement de l’image

L'entreprise Maïkan Aventure suspend ses locations sur la rivière Saint-Maurice jusqu'à la fin de la crue des eaux.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Fortier

Avec les informations de Charles-Antoine Boulanger

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !