•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La fin de la grève à la LCF rime avec le retour des Roughriders au camp d’entraînement

Cinq joueurs de football célèbrent sur un terrain.

Les joueurs des Roughriders ont pris en charge leurs propres entraînements au cours des quatre jours de grève en attendant que les négociations prennent fin.

Photo : La Presse canadienne

Radio-Canada

Les Roughriders de la Saskatchewan retourneront à l'entraînement au Stade Griffiths après que la Ligue canadienne de football (LCF) et l’Association des joueurs de la Ligue canadienne de football (AJCLF) ont signé une nouvelle convention collective mercredi.

Rectificatif :

Une version précédente de ce texte indiquait à tort que les Roughriders reprennent l'entraînement au stade Mosaic. Or, ils s'entraîneront au Stade Griffiths.

Cette nouvelle entente met fin à la deuxième grève de l’histoire de la LCF, qui a duré quatre jours.

Selon la nouvelle convention collective qui doit être ratifiée avant de rentrer en vigueur, le contrat des joueurs devrait durer sept ans, ce qui va assurer une certaine stabilité pour les joueurs et pour les propriétaires des équipes de football.

Cette entente offre aussi des garanties liées aux salaires, aux horaires d'entraînements, et au calendrier de la saison. Elle couvre aussi la rééducation des joueurs et leurs frais médicaux, autant d’éléments importants dans la vie de ces athlètes selon le chroniqueur sportif à Radio-Canada, Marc-Éric Bouchard.

« C'est très court une carrière dans la ligue canadienne en raison des blessures et des commotions cérébrales, c’est entre 3 et 5 ans. On veut avoir des assurances et plus de santé et tout ce qui est médical quand un joueur a besoin de traitement à long terme. Il peut avoir une meilleure assurance pour ses jours par la suite quand il prend sa retraite. »

— Une citation de  Marc-Éric Bouchard, chroniqueur sportif à Radio-Canada

Un retour qui fait le bonheur de plus d’un

Les partisans des Roughriders ont longtemps été privés de matchs de leur équipe favorite, car la saison de football de 2020 avait été annulée en raison de la pandémie. En 2021, la saison avait été écourtée.

L’un des partisans de l’équipe de football saskatchewanaise Dominic Blais se dit heureux que les joueurs reprennent le chemin de l’entraînement. Il affirme que la reprise d’une saison complète va créer de l’engouement dans la communauté.

« C’est sûr que ça va apporter plus de revenus, plus de matchs, plus de revenus, plus d'engouement, c’est plus de gens qui vont assister aux matchs, alors ça peut juste être bon pour l’équipe au niveau local parce que plus d'exposition, puisque les gens vont voir les joueurs sur le terrain, ça peut juste être bénéfique pour l'organisation. »

— Une citation de  Dominic Blais, partisan des Roughriders

Les Roughriders affronteront les Blue Bombers de Winnipeg le 31 mai prochain.

Le match était initialement prévu le 23 mai avant d’être reporté pour permettre aux joueurs de mieux se préparer.

Avec les informations de Moreen Mugerwa et Charles Le Bourgeois

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !