•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Incendies criminels à Val-d’Or : une sentence en juin pour Mathieu Landry

Chargement de l’image

Le palais de justice de Val-d'Or.

Photo : Radio-Canada / Marc-André Landry

Mathieu Landry devra attendre au 27 juin avant de connaître la sentence qui l'attend pour des incendies criminels commis l'automne dernier à Val-d'Or.

Le récidiviste de 31 ans avait déclenché un feu sur un véhicule stationné sur la 16e Rue, en plus d'une affiche de la Cité de l'Or. Il avait plaidé coupable à deux accusations d’incendie criminel en février dernier, en plus de deux bris de probation et d’un vol.

Les gestes ont été commis cinq mois à peine après que Mathieu Landry soit sorti de prison pour une série de 12 incendies criminels commis en 2019, toujours à Val-d'Or.

Pour ces nouvelles offenses, la poursuite réclame deux ans de prison dans un pénitencier fédéral, qui s'ajouteraient aux 304 jours déjà passés derrière les barreaux depuis son arrestation.

Me Andrée-Anne Gagnon a plaidé au juge Claude P. Bigué que l’emprisonnement de Mathieu Landry était nécessaire pour sécuriser la population de Val-d’Or, compte tenu des risques de récidive et de son besoin d’un encadrement strict, à long terme

La défense propose pour sa part une peine se limitant au temps purgé, en plus de neuf mois de détention avec sursis, à son domicile.

Me Marie-Ève Gervais estime que la sentence demandée par la poursuite n’est pas proportionnelle à la gravité des infractions commises. Elle affirme aussi que son client a la volonté de poser des gestes pour s’attaquer à son problème de dépendances à sa sortie de prison.

Le juge Bigué a pris la cause en délibéré.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !