•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Meurtre dans North Kildonan : la police de Winnipeg cherche d’autres victimes

Chargement de l’image

Des policiers fouillent des poubelles dans le quartier North Kildonan, à Winnipeg.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La police de Winnipeg dit s’attendre à découvrir d’autres victimes potentielles après la découverte de restes humains dans un appartement du quartier North Kildonan lundi.

La victime a été identifiée comme étant Rebecca Contois, âgée de 24 ans, ont déclaré les policiers lors d’une conférence de presse tenue jeudi.

Un homme de 35 ans a été arrêté mercredi et est accusé de meurtre au premier degré. Il est toujours en détention.

Fouille du dépotoir du Chemin Brady

Les enquêteurs ont dirigé leurs recherches vers le dépotoir du chemin Brady, situé juste au sud du périmètre de Winnipeg. Ils pensent avoir identifié ce qu’ils appellent une scène de crime potentielle.

Les ressources policières vont se concentrer [dans la zone] un certain temps, a affirmé le porte-parole de la police de Winnipeg, Rob Carver.

Cette semaine, une équipe médicolégale a examiné les poubelles derrière les appartements Mar Joy, situés avenue Edison, entre le chemin Henderson Highway et Baie Arby.

La police n’a pas donné de précision concernant le lieu où Rebecca Contois a été tuée, mais elle a décrit la scène où ses restes ont été retrouvés comme étant horriblement macabre.

Aussi terrifiant que cela puisse paraître, ce n'était pas entièrement aléatoire. Ce n'était pas [le fait de] quelqu'un qui parcourait ce quartier à la recherche d'une victime, à notre connaissance, a déclaré Rob Carver.

Ce dernier a précisé que Rebecca Contois et l’homme arrêté se connaissaient, mais il n’a pas donné plus de détails.

Le suspect a été appréhendé dans son logement, qui se trouve près de l’avenue Edison.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !