•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Stéphane Sarrazin sera absent au débat en français dans Glengarry-Prescott-Russell

Un homme qui donne une entrevue.

Stéphane Sarrazin, le candidat du Parti progressiste-conservateur dans la circonscription de Glengarry-Prescott-Russell.

Photo : Radio-Canada

Le candidat progressiste-conservateur dans la circonscription de Glengarry-Prescott-Russell, Stéphane Sarrazin, ne participera pas au débat en français organisé à Embrun, jeudi soir, par le Groupe Média TFO.

Il a fait part de ses intentions, il y a environ deux semaines. Il ne sera pas remplacé et le débat se poursuivra sans lui, a-t-on indiqué.

Stéphane Sarrazin ne défendra pas le bilan de son gouvernement lors du débat, mais il va prendre part à des visites privées dans sa circonscription en compagnie de la ministre des Affaires francophones, Caroline Mulroney.

Mon horaire est pas mal chargé, a expliqué le candidat conservateur, lors d’une entrevue téléphonique avec Radio-Canada. La visite a été planifiée bien avant l’annonce des débats. Donc pour cette raison, j’ai décidé de prendre cette opportunité à la place.

Bannière promotionnelle de notre dossier sur les élections 2022 en Ontario.

Stéphane Sarrazin croit aussi que tout ce qui devait être dit sur la francophonie a déjà été dit, lors du débat provincial en français qui a eu lieu mardi dernier et auquel ont participé la ministre Mulroney et la candidate libérale Amanda Simard.

« Tout ce qui avait à dire a été dit. »

— Une citation de  Stéphane Sarrazin, candidat, PPC

Il estime qu’elles sont bien au courant des enjeux francophones, incluant ceux dans sa circonscription, et qu’elles ont bien débattu à ce sujet.

Stéphane Sarrazin mise plutôt sur son porte-à-porte pour discuter des enjeux plus locaux avec les électeurs de Glengarry-Prescott-Russell.

Les candidats des autres partis qui prendront part au débat sont Amanda Simard du Parti libéral de l’Ontario, Victor Brassard du Nouveau Parti bleu et Thaila Riden du Parti vert de l’Ontario.

Plus de détails à venir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !