•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Négligence, usage excessif de la force : la famille Moore dépose sa poursuite

Chargement de l’image

Martha Martin, la mère de Chantel Moore, lors de l'enquête du coroner sur la mort de sa fille.

Photo : Radio-Canada / Michel Corriveau

Radio-Canada

Au Nouveau-Brunswick, la famille de Chantel Moore dépose sa poursuite contre la Ville d’Edmundston et le policier Jeremy Son pour avoir fait preuve de négligence lors de l’intervention policière du 4 juin 2020.

L’avis de poursuite a été déposé jeudi en Cour du Banc de la Reine à Edmundston.

Les plaignants sont la mère de Chantel Moore, Martha Martin, en son nom et en tant qu'administratrice de la succession de la défunte, ainsi que la fille de Chantel Moore, Gracie Elizabeth Martin Fred, représentée par la tutrice à l’instance Martha Martin.

La poursuite avance que les accusés ont fait preuve de négligence et sont responsables des événements qui ont mené à la mort de la jeune femme.

Chargement de l’image

Chantel Moore est morte le 4 juin 2020 à Edmundston, au Nouveau-Brunswick.

Photo : Chantel Moore / Facebook

Les plaignantes affirment que la Ville d'Edmundston n'a pas formé adéquatement ses policiers pour assurer des vérifications de bien-être et pour intervenir auprès de personnes autochtones.

Elles accusent également la Ville de ne pas avoir fourni de pistolet à impulsion électrique, ou pistolet Taser, à l'ensemble de ses policiers.

Des trois pistolets Taser disponibles le soir du 4 juin 2020 à Edmundston, un seul était fonctionnel, mais Jeremy Son ne l'avait pas en sa possession.

Chargement de l’image

Le policier d'Edmundston Jeremy Son lors de son témoignage devant la coroner Émily Caissy, à Fredericton, au Nouveau-Brunswick.

Photo : Radio-Canada / Michel Corriveau

Jeremy Son est accusé de son côté d'avoir eu recours à une force excessive, d'avoir fait d'importantes erreurs de jugement et d'avoir négligé de s'assurer de la sécurité de Chantel Moore lors de l'intervention.

La mère et la fille de Chantel Moore réclament des dommages et intérêts à la Ville d'Edmundston et au policier Jeremy Son. Ces montants de dommages et intérêts ne sont pas précisés dans la plainte.

La Ville d'Edmundston a refusé de commenter la poursuite.

Chantel Moore est morte à l’âge de 26 ans, sous les balles du policier Jeremy Son, alors que celui-ci effectuait une vérification du bien-être auprès de la femme autochtone. Il l’a abattue après qu’elle se soit approchée de lui avec un couteau.

Aucune accusation criminelle n’a été déposée contre Jeremy Son.

L’enquête du coroner sur la mort de Chantel Moore doit se conclure jeudi. L’objectif est de préciser les faits entourant la mort de la jeune femme, originaire de la communauté de Tla-o-qui-aht, en Colombie-Britannique.

Le jury doit ensuite formuler des recommandations visant à prévenir d'autres morts dans des circonstances semblables.

Avec des informations de Sarah Déry

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !