•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le CISSS de la Côte-Nord prévoit un déficit de 70 M$

Chargement de l’image

L'utilisation de la main-d'oeuvre indépendante représente près de 70 % du déficit (archives).

Photo : Radio-Canada / Nicolas Fage

Chargement de l’image

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Côte-Nord prévoit un déficit anticipé record de 70 millions de dollars pour l'exercice financier qui se termine le 31 mars 2023.

Un chiffre qui a presque quintuplé depuis 2018, alors que le déficit du CISSS de la Côte-Nord était de 14,5 millions de dollars.

La difficulté de recruter et retenir la main-d'œuvre pourrait expliquer en partie la situation financière difficile du réseau de santé régional.

Au début du mois de mai, le CISSS affirmait qu'environ 65 à 70 % du déficit anticipé était dû au recours à la main-d'œuvre indépendante.

Chargement de l’image

Les heures travaillées par la main-d'oeuvre indépendante ont explosé dans les dernières années (archives).

Photo : Radio-Canada / Evan Mitsui

Le coût lié à cette main-d'œuvre issue des agences de placement a explosé au cours des dernières années.

Il est passé de 7 millions de dollars en 2015-2016 à 84 millions de dollars en 2021-2022.

Problème chronique

Le fossé financier dans lequel se trouve le CISSS de la Côte-Nord est plus profond d’année en année.

Pour le dernier exercice financier de 2021-2022, le déficit était de 64,6 millions de dollars. Le déficit de cette année est donc de 5,4 millions de dollars plus élevé.

En 2017-2018, le déficit du CISSS était de 14,5 millions de dollars.

Chargement de l’image

Le CISSS affirme poursuivre ses démarches avec Québec pour trouver des solutions à ses déficits récurrents.

Photo : Radio-Canada / Nicolas Fage

Dans plusieurs sorties publiques récentes, des syndicats et des élus avaient dénoncé le recours grandissant à la main-d'œuvre indépendante.

Une situation qui démontre une perte de contrôle de l’administration du CISSS d'après les syndicats.

Deux instances syndicales affiliées à la Centrale des syndicats du Québec (CSQ) soutiennent que le CISSS de la Côte-Nord a supprimé 140 postes d’infirmières au cours des deux dernières années.

Cette décision aurait un impact direct sur le recours à la main-d'œuvre indépendante, d’après elles.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !