•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’École des Ursulines de Loretteville va fermer ses portes

Façade extérieure de l'École des Ursulines de Loretteville, en été.

Construit en 1913, le bâtiment qui abrite l’École des Ursulines de Loretteville est inscrit au répertoire du patrimoine bâti de la Ville de Québec. Sa valeur patrimoniale est considérée comme « supérieure ».

Photo : Image fournie par la Ville de Québec

L’École des Ursulines fermera son campus de Loretteville à l’issue de la prochaine année scolaire, en juin 2023. Les élèves qui fréquentent l’institution privée pourront poursuivre leur parcours académique à l’établissement du Vieux-Québec.

Le directeur général de l’École des Ursulines, Marc Dallaire, a annoncé la nouvelle aux parents des élèves au cours des derniers jours.

Dans un courriel, il leur explique que la Maison générale des Ursulines, propriétaire du bâtiment abritant le campus de Loretteville, a décidé de ne pas renouveler le bail de l’école au-delà du 30 juin 2023.

Les enjeux de sécurité liés à l’effritement de la falaise qui borde la rivière Saint-Charles et le chemin menant à l’école, près de la chute Kabir Kouba, seraient à l’origine de la décision.

Depuis les deux dernières années, pour sécuriser les lieux, les autobus scolaires de 47 passagers n’ont plus accès au chemin et des blocs de béton ont été aménagés. Mais tôt ou tard, la communauté des Ursulines devra se résoudre à condamner définitivement l’accès, indique Marc Dallaire dans sa communication aux parents.

La falaise longeant la rivière Saint-Charles à la hauteur de la chute Kabir Kouba.

L'effritement de la falaise qui surplombe la rivière Saint-Charles, près de la chute Kabir Kouba, présente un enjeu de sécurité pour les élèves, selon la Maison générale des Ursulines.

Photo : Radio-Canada / Frederic Vigeant

Transfert devancé

Le campus de Loretteville accueille des élèves du préscolaire 5 ans et du primaire, jusqu’à la troisième année. Lorsqu’ils arrivent en 4e année, les élèves poursuivent leur scolarité à l’École des Ursulines située dans le Vieux-Québec.

La direction de l’établissement mentionne que les élèves qui n’auront pas terminé leur troisième année à la fin de l’année scolaire 2022-2023 pourront devancer leur transfert vers le campus de Québec.

Nous réfléchissons à différents scénarios pour accommoder les parents et faciliter le transfert vers le Vieux-Québec en 2023-2024. Nous vous reviendrons prochainement sur ces scénarios qu’à l’heure actuelle, nous sommes en train d’analyser, précise Marc Dallaire.

Une séance d’information a été offerte aux parents mercredi soir au Centre de spiritualité des Ursulines.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !