•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les fonctionnaires du Manitoba obtiennent des augmentations de salaire rétroactives

Chargement de l’image

Des membres du Syndicat des employés gouvernementaux et généraux du Manitoba manifestent devant l'Assemblée législative en 2020. (Archives)

Photo : Radio-Canada / Ian Froese

Radio-Canada

Quelque 11 000 fonctionnaires du Manitoba ont obtenu des augmentations de salaire rétroactives après avoir combattu les exigences du gouvernement provincial, qui souhaitait un gel des salaires.

Un conseil d'arbitrage a accordé des augmentations de salaire annuelles comprises entre 0,5 % et 2 % depuis 2019, plus des intérêts.

Le gouvernement progressiste-conservateur avait tenté d'imposer un gel des salaires de deux ans pour les nouveaux contrats dans le secteur public à partir de 2017, avec de petites augmentations les troisième et quatrième années.

Le Syndicat des employés gouvernementaux et généraux du Manitoba (MGEU) avait porté l’affaire devant la justice et obtenu le droit d’avoir un arbitrage. Le conseil d’arbitrage a rendu sa décision mercredi.

Un projet de loi visant à geler les salaires était un élément clé dans le plan de l'ancien premier ministre Brian Pallister pour équilibrer le budget, mais sa remplaçante, Heather Stefanson, est en train de l’abroger.

Le président du syndicat, Kyle Ross, estime que la bataille judiciaire en valait la peine.

Nous savions que la seule voie vers un règlement équitable passait par le processus d'arbitrage, a affirmé M. Ross dans une déclaration écrite, mercredi soir.

Suivre cette voie et lutter contre le gel des salaires a porté ses fruits. Les membres de la fonction publique bénéficieront d'augmentations de salaire pour chaque année de ce contrat de quatre ans.

La convention collective arrive à échéance l'année prochaine. Kyle Ross affirme que cela signifie que les deux parties seront bientôt de retour à la table de négociation.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !