•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Flames remportent la première manche de la bataille de l’Alberta

Chargement de l’image

Les amateurs ont eu droit à un festival offensif en lever de rideau de la bataille de l'Alberta : les Flames et les Oilers ont inscrit 15 buts!

Photo : usa today sports / Sergei Belski

Chargement de l’image

Les amateurs de hockey ont eu droit à un festival offensif mercredi soir au Saddledome de Calgary. Les Flames de Calgary ont vaincu les Oilers d'Edmonton 9-6 dans la première bataille de l'Alberta en séries éliminatoires depuis 1991.

Il y a eu quelques altercations entre les joueurs des deux équipes, mais aucun débordement ou geste disgracieux.

Le match a été disputé sous le signe de l'attaque plutôt que sous le signe de la robustesse. Les Flames ont dirigé 48 lancers sur les gardiens des Oilers, qui eux ont lancé 28 fois sur Jacob Markstrom.

Mauvais début des Oilers

Les Oilers ont eu de la difficulté avec les débuts de rencontre toute la saison. En 82 parties, l’équipe a accordé le premier but du match à 49 reprises. Seulement trois équipes dans la LNH ont donné l’avance 1-0 plus souvent à leurs adversaires que les Oilers.

On peut parler du pire début de rencontre de l’équipe depuis très longtemps alors qu’après six minutes et cinq secondes de jeu, c’était déjà 3-0 pour les Flames.

Elias Lindholm, après 26 secondes de jeu, et Andrew Mangiapane, 25 secondes plus tard, ont inscrit les deux premiers buts des locaux, ce qui a forcé l’entraîneur Jay Woodcroft à demander un temps d’arrêt.

Brett Ritchie a marqué le troisième but des Flames et a chassé Mike Smith de la rencontre.

Mikko Koskinen est ainsi devenu le 29e gardien utilisé par une équipe depuis le début des séries éliminatoires.

Connor McDavid a redonné un peu de vie aux Oilers avec son cinquième but des séries. La première période s’est terminé 3-1 en faveur de Calgary.

Sept buts en deuxième

Les Flames ont entamé le deuxième tiers de la même façon, en marquant à nouveau dès les premiers instants. Blake Coleman a inscrit son nom sur la feuille de pointage après 45 secondes de jeu.

L’ancien du Lightning a de nouveau touché la cible quelques instants plus tard, le match semblait alors hors d’atteinte pour les Oilers, mais ceux-ci n’ont pas abandonné.

Evan Bouchard a accepté une passe précise de Connor McDavid puis a déjoué Jacob Markstrom d’un tir dans le haut du filet. Sur le jeu, Zack Kassian a écopé d’une punition pour rudesse, les Flames en ont profité pour ajouter un autre but, celui de Matthew Tkachuk.

C’était loin d’être terminé, les Oilers ont marqué à trois reprises avant la fin de l’engagement, Zach Hyman deux fois et Leon Draisaitl ont réduit l’avance des locaux à un seul but, c’était 6-5 après 40 minutes.

Ce sont les Oilers qui se sont inscrits rapidement au pointage lors du troisième vingt. Kailer Yamamoto a poussé la rondelle derrière Markstrom pour créer l'égalité. Les Flames ont répliqué avec trois buts, ceux de Rasmus Anderson ainsi que les deuxième et troisième du match de Matthew Tkachuk, le dernier inscrit dans un filet désert.

Six buts, assez pour gagner

Appelé à expliquer le désastreux début de match des Oilers, le défenseur Darnell Nurse s’est contenté de répondre c’était un début de match désastreux, on passe au suivant.

Sur la même question, Jay Woodcroft, l’entraîneur-chef de l’équipe, a été un peu plus loquace.

Personne n’était même près de là où il devait être en début de rencontre. Nous avons accordé deux buts sur de mauvaises couvertures. Nous sommes revenus dans le match, mais il n’y a rien de positif dans cet accomplissement, car nous avons trouvé un moyen de perdre tout en marquant six buts.

À plusieurs reprises l’entraîneur a répété qu’avec six buts, une équipe devrait gagner.

« Nous avons marqué six buts, à forces égales, dans leur aréna, face à leur gardien numéro un et nous avons perdu. »

— Une citation de  Jay Woodcroft, entraîneur-chef des Oilers

La meilleure équipe en défense gagnera

Jay Woodcroft dit qu’entre les périodes, il a mentionné à ses joueurs que l’équipe qui trouvera son jeu défensif en premier remportera le match.

C’est ce qui s’est produit. Plutôt que de mieux jouer en défense, les Oilers se sont mis à commettre des revirements et les Flames en ont profité.

Les Flames peuvent mieux jouer

D’entrée de jeu, l’entraîneur-chef des Flames Darryl Sutter a mentionné que son équipe pouvait mieux jouer qu’elle ne l’a faite mercredi. 

On prend la victoire et on passe au prochain match, a-t-il affirmé.

Concernant le travail de son gardien Jacob Markstrom, qui a accordé 6 buts sur 28 lancers, il a dit avoir confiance qu’il saura rebondir en vue de prochain match, il l’a fait durant toute la saison.

À la blague, Sutter a ajouté : On a dit de notre dernière série (face aux Stars) qu’elle était ennuyante, alors j’ai dit aux joueurs que si on pouvait marquer entre sept et dix buts et en accorder entre cinq et huit nous allions gagner, c’est ce que nous avons fait.

De son côté, Matthew Tkachuk a affirmé que l’équipe n’avait pas disputé un bon match. 

Probablement notre pire match depuis le début des séries, nous avons été très chanceux, car la façon dont nous avons joué n’est pas la recette du succès. Nous ne gagnerons pas d’autres matchs dans cette série si nous continuons à jouer de la sorte.

Celui qui a inscrit trois buts dans la rencontre a tout de même mentionné que les siens avaient connu un bon début de rencontre et avaient bien terminé le match.

Auteur de deux buts, Blake Coleman, qui a remporté la Coupe Stanley lors des deux dernières saisons avec le Lightning de Tampa Bay, a affirmé qu’il ne faut pas avoir de pitié pour son adversaire lors d’un match aussi important.

Il faut jouer avec l’instinct du tueur. Quand une équipe est au plancher, il faut continuer de la pousser vers le bas, c’est une leçon que nous avons apprise ce soir.

En quelques lignes...

Johnny Gaudreau a terminé la soirée avec trois aides. L'attaquant des Flames a inscrit au moins un point dans un septième match depuis le début des séries. Il a été blanchi de la feuille de pointage seulement lors du deuxième match de la série face aux Stars de Dallas.

Connor McDavid, des Oilers, a inscrit un but et récolté trois aides. Il a connu un septième match d'au moins deux points dans les séries.

Ce match entre les deux équipes était le premier en séries éliminatoires depuis le 16 avril 1991. Les Oilers avaient remporté ce match de premier tour grâce à un but d’Esa Tikkanen en prolongation. Edmonton avait par la suite éliminé les Kings de Los Angeles en six rencontres, avant de s’incliner contre les North Stars du Minnesota en cinq parties.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !