•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une troisième rivière en inondation au Saguenay-Lac-Saint-Jean

Des terres inondées

Les terrains privés et les chemins sont inondés de façon importante dans un secteur de Saint-Félicien.

Photo : Radio-Canada / Laurie Gobeil

Radio-Canada

Une troisième rivière au Saguenay-Lac-Saint-Jean est désormais considérée en situation d’inondation par la sécurité civile. Toutefois, à 17 h, ces trois rivières ont un débit à la baisse.

La rivière Mistassini est répertoriée à l’état d’inondation moyenne sur le site Internet du ministère de la Sécurité publique.

La rivière Ashuapmushuan est aussi en inondation moyenne et celle aux Saumons est en inondation mineure.

Les rivières Ouiatchouan, Mistassibi et aux Sables demeurent sous surveillance.

Un avis préventif

Un avis d’évacuation préventive a été émis par Saint-Félicien pour certaines propriétés du canal du Cheval, en bordure de la rivière Mistassini dans la portion est de la municipalité.

Étant donné le niveau élevé de la rivière Mistassini qui est en progression en raison de la crue printanière, la Ville de Saint-Félicien recommande aux personnes habitant aux abords de la rivière d’évacuer leur propriété, est-il écrit dans une publication sur la page Facebook de la municipalité.

Chargement de l’image

La ville de Saint-Félicien a envoyé une alerte d'évacuation préventive pour les résidents du secteur du canal du Cheval.

Photo : Radio-Canada

Il est aussi indiqué que si la situation s’envenime, un ordre formel d’évacuation pourrait suivre.

Toutefois, le maire Luc Gibbons soutient que la situation est sous contrôle pour l'instant.

On a quand même les travaux publics, le service incendie, on fait de la patrouille. On s'assure que pour les heures à venir, que nos citoyens soient en sécurité, a-t-il mentionné.

Du sable a été déplacé dans le secteur du Bôme que les résidents pourraient utiliser pour remplir des sacs, et placer sur leurs terrains.

Le lac en étant plus haut, ce sont les marécages qui ne se vident pas. On se retrouve avec la moitié de nos terrains inondés. On est quand même à la merci des températures, des vents, des pluies, c'est ça qui fait l'érosion des berges aussi, a expliqué une résidente du secteur, Marlène Côté.

Des citoyens évacués

À Albanel, des citoyens ont été forcés d’évacuer mardi.

Le courant d’eau arrive par en arrière. On est quasiment comme une île nous autres. C’est de le traverser le terrain, parce que le chemin est parti de là, a raconté Rosaire Proulx, lors du passage de Radio-Canada, mercredi.

Pour ce qui est de Girardville, la situation serait en train de se résorber, selon le directeur général de la municipalité, Denis Desmeules

C’est le grand nettoyage, aujourd’hui c’est ce que je fais. Il ne rentre plus d’eau, donc ça se résorbe tranquillement. D’après moi, ce soir (mercredi), ça devrait passer, a mentionné le citoyen Éric Boivin.

Avec des informations de Laurie Gobeil et Andréanne Larouche

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !