•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des travaux commencent dans deux écoles de la Division scolaire franco-manitobaine

Chargement de l’image

L'École communautaire Gilbert-Rosset, à Saint-Claude, aura enfin son gymnase en 2023.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La Division scolaire franco-manitobaine (DSFM) a annoncé, mercredi, que des travaux à l’École Saint-Joachim de La Broquerie et à l’École communautaire Gilbert-Rosset à Saint-Claude ont commencé.

Le projet d’agrandissement de l’École Saint-Joachim a démarré il y a quelques semaines déjà, précise un communiqué de la division.

En janvier 2021, le directeur de l’école, Martin Bazin, évoquait l’ajout possible de 10 locaux pour remplacer des classes préfabriquées. Jusqu’à présent, l’école, qui compte 425 élèves de la maternelle à la 12e année, devait utiliser ces installations temporaires pour pouvoir accueillir tous ses élèves.

En plus de salles de classe supplémentaires, les travaux à La Broquerie comprennent des rénovations.

Prêt pour l’automne 2023

À Saint-Claude, la construction du gymnase de l’École communautaire Gilbert-Rosset a commencé ce mercredi, selon la DSFM. Depuis la création de l’établissement en 1997, les élèves, au nombre de 47 cette année, devaient faire preuve d’ingéniosité, relève la division scolaire.

Jusqu’en 2018, le personnel éducatif devait, par exemple, conduire les élèves dans un gymnase de Southport, situé à 30 minutes de route. Depuis, l’école louait la salle communautaire de Saint-Claude pour que les élèves de la 1re à la 12e année pratiquent l’éducation physique deux fois par semaine.

Les parents, eux, demandaient la construction d’un gymnase depuis 1998.

En plus du gymnase, les travaux à l’école de Saint-Claude comprennent l’ajout d’espaces annexes et des rénovations.

Les travaux à La Broquerie devraient être terminés en octobre 2023 et ceux à Saint-Claude un mois plus tôt, en septembre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !