•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Doug Ford défend un candidat à la suite d’allégations d’homophobie

Chargement de l’image

Will Bouma tente d'être réélu dans Brantford-Brant.

Photo : CBC / Samantha Craggs

Le chef progressiste-conservateur s’est porté à la défense de Will Bouma, qui serait lié à un magazine chrétien qui condamne l’homosexualité, selon un article du PressProgress, une publication en ligne de l'Institut Broadbent.

Tous ceux qui connaissent Will et sa famille savent que ça ne reflète pas son opinion, a assuré Doug Ford, mercredi.

Selon un article du PressProgress, Will Bouma aurait siégé à un comité des Églises réformées libres de l'Amérique du Nord qui supervisait la publication d’un magazine destiné aux jeunes.

Ce magazine décrit l’homosexualité comme un mode de vie qui va à l’encontre des enseignements de Dieu.

Dans un message sur Twitter, M. Bouma, qui tente d’être réélu dans Brantford-Brant, a nié avoir eu quoi que ce soit à voir avec la rédaction de ces articles.

Il y raconte que sa fille est membre de la communauté LGBTQ et qu’il la soutient, tout comme il soutient les droits de tous les résidents de sa circonscription, indépendamment de leur orientation sexuelle.

Questionné au sujet de ces allégations en point de presse à Hamilton, Doug Ford a affirmé avec insistance que Will Bouma n’avait pas participé à la rédaction de l’article cité par le PressProgress.

Chargement de l’image

Doug Ford a souligné que cet article n'était pas représentatif des idées de Will Bouma.

Photo : Radio-Canada

Les partis d’opposition ont unanimement condamné le contenu de l’article.

Depuis le début de la campagne, les libéraux ont exclu deux candidats liés à des propos homophobes.

Le chef Steven Del Duca a toutefois maintenu la candidature de Noel Semple dans Etobicoke Centre. M. Semple s’était opposé à une contribution pour financer une association LGBTQ quand il était étudiant à l’Université de Toronto.

De son côté, Doug Ford a réitéré son appui à Stephen Lecce, qui a participé à une activité de financement de type vente aux enchères d’esclaves quand il était à l’université.

Radio-Canada a tenté d’obtenir des précisions au sujet du rôle de Will Bouma au sein du comité de la jeunesse et de l’éducation des Églises réformées libres de l'Amérique du Nord mais n’avait pas reçu de réponse au moment de publier cet article.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !