•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Où tu vas quand tu dors en marchant... ? en banlieue de Québec

Chargement de l’image

Tableau du parcours déambulatoire Où tu vas quand tu dors en marchant...?

Photo : Radio-Canada / Gabrielle Thibault-Delorme

Chargement de l’image

À défaut de revoir grizzlys et autres célèbres représentants de la forêt canadienne, les visiteurs de l'ancien zoo de Québec pourront admirer les prestations d'une panoplie d'artistes issus de diverses disciplines lors de la prochaine édition d'Où tu vas quand tu dors en marchant...?.

Comme dans les belles années du Jardin zoologique, magie et mystère envahiront le parc des Moulins à la tombée de la nuit, du 26 mai au 11 juin, les jeudis, vendredis et samedis, entre 21 h à 23 h.

Les visiteurs seront invités à explorer cinq nouveaux univers inédits répartis aux quatre coins du parc situé à quelques pas du parc-O-bus de la Faune, dans le secteur Charlesbourg. C'est d'ailleurs la première fois que l'événement est présenté à l'extérieur des quartiers centraux de Québec.

Mieux vaut utiliser le transport en commun

Un usager du transport en commun pourra commencer sa visite par Déracinements, de Lorraine Côté et Étienne Bernier, avant de poursuivre avec Sous le bruit des hélicos, d'Alexandre Fecteau et Jean-Robert Brouillard.

Les piétons pourront ensuite longer la rivière pour assister à Woupelaï, de Véronika Makdissi-Warren, et la chance d'une vie, d'Eliot Laprise et Emile Beauchemin.

Enfin, la visite culmine par l'éveil des Oiselles, un collectif des soeurs Amar, qui se veut un hommage aux 26 victimes de féminicide en 2021.

Chargement de l’image
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les cinq univers proposés se tiendront au parc des moulins.

Photo : Gracieuseté : Où tu vas quand tu dors en marchant...?

Les 5 univers présentés

Déracinement

Déracinés par un coup du destin, à la suite d'une catastrophe naturelle ou encore par un irrésistible besoin de changement, des groupes d’individus tentent de retrouver une sorte de stabilité en installant leur campement et en recréant leurs environnements. Soudain, un signal retentit. C’est encore l’heure de partir et de tout remballer.

Sous le bruit des hélicos

Avant d'être un tableau, Sous le bruit des hélicos est une chanson de Juste Robert. Le tableau qu’elle a inspiré puise aux origines militantes de la chanson et met en scène, à la manière d’un vidéoclip vivant, la résistance sous toutes ses formes et la lumière qui peut en jaillir.

Woupelaï

  • Guirlandes de lumières scintillantes
  • Musique fanfaronne, trompette au loin
  • Fanions multicolores qui virevoltent et battent la mesure
  • Hé oui : la troupe ambulante de joyeux zigotos vient d’ériger son chapiteau !
  • Effervescence et excitation
  • « Que le spectacle com… Woupelaï ! »

La chance d'une vie

TERRE 1 - 2040 | Participez au grinçant et parfois absurde jeu télévisé La chance d’une vie et soyez l’élu.e qui pourra profiter d’un ultime téléversement sur Terre 2, copie numérique de notre ancienne planète bleue. Serez-vous l’une ou l’un des cinq finalistes? Échapperez-vous au chaos?

L'éveil des Oiselles

En hommage aux 26 femmes victimes de féminicide en 2021, L’éveil des Oiselles est une célébration des différentes nuances de la féminité; la candeur, la sensualité, la force et bien plus. Alliant théâtre, cirque et performance, ce tableau est l’expression d’un désir insoumis de liberté, une histoire où on permet une renaissance.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !