•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Saskatchewan n’a peut-être pas comptabilisé tous les décès liés à la COVID-19 en 2021

Chargement de l’image

Statistique Canada a signalé un peu plus de 11 000 décès en 2021 en Saskatchewan. (Archives)

Photo : Reuters / Willy Kurniawan

Radio-Canada

Les données de Statistique Canada et les chiffres officiels de la Saskatchewan indiquent que la province pourrait avoir sous-estimé les décès liés à la COVID-19 en 2021.

Il y a surmortalité lorsque le nombre de décès observés est plus élevé que le nombre de décès attendus pendant une période donnée.

Selon l’agence fédérale, il y a eu 11 115 décès en Saskatchewan en 2021. Les autorités provinciales ont enregistré 839 décès liés à la COVID-19 et caculent que 1288 autres décès survenus durant cette période sont associés à une surmortalité.

Le ministère de la Santé a confirmé qu’il est possible que la province n’ait pas comptabilisé tous les décès liés à la COVID-19 en 2021.

Il se pourrait qu'une certaine proportion des décès supplémenaires soient des cas de COVID-19 non déclarés, dit un courriel obtenu par CBC/Radio-Canada.

En raison d'un certain nombre de facteurs, la Saskatchewan et d'autres provinces ont pu ne pas comptabiliser tous les décès liés à la COVID-19.

Tara Moriarty, chercheuse à l’Université de Toronto, croit que l’accès aux tests de dépistage explique en partie pourquoi les provinces n’ont pas toutes les données sur les décès liés au coronavirus.

Si une personne est morte de la COVID-19 sans avoir été testée, si elle avait tous les signes de la maladie, mais n'a pas été testée au moment de sa mort, alors elle n'aura pas été déclarée comme un décès lié à la COVID-19, explique-t-elle.

Tara Moriarty estime aussi qu’une partie des décès supplémentaires enregistrés en Saskatchewan pourrait être liée à une surdose de médicaments.

La province mentionne que certains de ces décès pourraient avoir un lien avec la pandémie.

Ainsi, dans certains cas, les restrictions imposées aux personnes cherchant à obtenir des soins médicaux pendant la pandémie, ou encore les changements de comportement des personnes qui sollicitent des soins, pourraient expliquer que des décès n’aient pas été associés à la COVID-19. Une augmentation des décès liés aux opioïdes et aux drogues est aussi à considérer, selon la province.

La province dit qu'elle n'a pas d'estimation du nombre de morts dues à la COVID-19 qui pourraient ne pas avoir été comptabilisées. Les données sont continuellement mises à jour avec les nouvelles informations disponibles.

Aucun accès aux tests PCR

En février dernier, l'Autorité de santé de la Saskatchewan a annoncé que les tests PCR gratuits étaient désormais réservés aux populations prioritaires.

La population a accès aux tests rapides que l’on peut trouver dans différents endroits dans la province. Celle-ci est encouragée à se fier aux résultats de ces tests pour déterminer une positivité éventuelle.

Il y a eu très peu de tests en Saskatchewan, si on considère l'ampleur de l'épidémie dans la province, affirme Tara Moriarty. Cela a aussi été le cas en Colombie-Britannique et en Alberta : Et comme pour ces autres provinces où le nombre de tests a été faible, la Saskatchewan a probablement manqué un grand nombre de décès dus à la COVID-19.

Le ministère de la Santé a affirmé que la majorité des personnes hospitalisées dans des unités de soins aigus sont testés pour la COVID-19.

Par conséquent, on s'attend à ce que la plupart des décès dus à la COVID-19 survenant dans le système des soins aigus soient pris en compte dans les statistiques de déclaration des décès du gouvernement, a-t-il précisé.

La province a mentionné qu’elle revoyait continuellement ses mesures de surveillance de la COVID-19 et qu'elle s'assurait qu'elles correspondent aux meilleures pratiques au Canada et dans le monde.

La Saskatchewan n'a pas enregistré ses premiers décès liés à la COVID-19 avant le 30 mars 2020. Elle n'a pas dépassé le seuil de 100 décès avant le 16 décembre 2020.

Entre le 1er janvier 2020 et le 1er janvier 2022, la Saskatchewan a signalé 955 décès confirmés comme étant causés par la COVID-19.

L'estimation de la surmortalité au cours de la même période a été de 1809 décès, selon Statistique Canada.

Avec les informations d’Alexander Quon

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !