•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le stationnement de la rue Wellington Sud à Sherbrooke est de nouveau ouvert

Chargement de l’image

Le stationnement est de nouveau ouvert sur la rue Wellington Sud.

Photo : Radio-Canada / Daniel Mailloux

Fermé depuis 2019, le stationnement à étages de la rue Wellington Sud, à Sherbrooke, est de nouveau accessible aux citoyens. Démoli puis reconstruit dans le cadre du projet Espace Centro, le stationnement offre désormais 724 places et a nécessité des investissements de 26 millions $.

Plus de la moitié des places sont réservées de jour aux automobilistes ayant une location à court ou long terme. Cependant, une centaine d'espaces sont disponibles en tout temps pour le grand public, et des espaces pour les véhicules électriques, les personnes à mobilité réduite, les motocyclettes ou encore pour les usagers de Limocar sont également offerts.

Le coût sera de 1,25 $ l'heure pendant les heures de tarification, et le stationnement sera gratuit le dimanche. Une tarification qui soulève certaines questions du côté de la conseillère municipale Hélène Dauphinais.

J’avais posé la question si les frais chargés couvraient les frais d’entretien. J'aimerais avoir une présentation de la façon dont ça va fonctionner dans ce stationnement, et comment on a établi la tarification, a souligné la conseillère de Pin-Solitaire.

Les revenus des cases de stationnement privé ne reviendront pas à la Ville, a pour sa part déploré le conseiller municipal Raïs Kibonge, lors de la séance du conseil, mardi, alors que la Ville a payé les coûts de l'infrastructure.

Le conseiller a également souligné qu'il espérait que la division des usages pour les cases a été faite de façon adéquate. Il rappelle que les cases réservées par Limocar dans le stationnement Webster sont régulièrement vides, alors qu'il y a un besoin de stationnement au centre-ville.

Quant aux problèmes récurrents des horodateurs, qui perdurent depuis plusieurs années, le conseiller municipal a rappelé que les services municipaux tentent toujours de trouver une solution.

Nous invitons les utilisateurs à utiliser l’application Bciti pour encourager nos commerces du centre-ville, a mentionné Raïs Kibonge.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !