•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vaccination : le Manitoba tire de l’arrière malgré une récente campagne publicitaire

Le médecin hygiéniste en chef du Manitoba, Brent Roussin, devrait faire le point sur la vaccination cette semaine.

Des personnes font la file devant une pharmacie, pendant l'été 2021 à Winnipeg.

Des centaines de personnes attendaient dehors pour se faire vacciner l'été dernier. Les pharmacies sont désormais parmi les seuls endroits qui administrent les vaccins contre la COVID-19. (Archives)

Photo : Radio-Canada / John Einarson

Radio-Canada

Le Manitoba est de plus en plus à la traîne derrière la moyenne canadienne en matière de vaccination contre la COVID-19, en dépit d’une campagne dans les médias sociaux destinée à convaincre la population d’obtenir sa troisième dose.

En date du 10 avril, 50,5 % des Manitobains de plus de 12 ans avaient obtenu au moins trois doses de vaccin. C’était 3,8 points de pourcentage de moins que la moyenne canadienne, qui se situait à 54,3 %.

Seules l’Alberta et la Saskatchewan avaient des taux de vaccination plus bas que le Manitoba.

Préoccupé par ces chiffres, le ministère de la Santé a lancé une campagne sur les médias sociaux au début du mois de mai, intitulée Rechargez votre immunité .

La campagne de quatre semaines devait viser les personnes de 24 à 65 ans. Mais, depuis son lancement, l’écart entre le Manitoba et la moyenne canadienne s’est encore accentué.

Le 10 mai, 51 % des Manitobains de plus de 12 ans avaient reçu au moins trois doses de vaccin contre la COVID-19. La moyenne canadienne était alors de 55,2 %.

La ministre de la Santé, Audrey Gordon, n’a pas voulu commenter cet écart.

La vaccination continue d’être notre meilleur système de défense contre les infections graves par la COVID-19, a déclaré le bureau de la ministre. Santé Manitoba recommande de vous faire vacciner contre la COVID-19, ce qui comprend les doses de rappel au moment où vous devenez admissibles.

Le nombre de décès survenus au cours des quatre premiers mois de 2022 au Manitoba a été plus élevé que le nombre de décès répertoriés pour la même période l’an dernier.

La semaine dernière, le virologue Jason Kindrachuk et l’épidémiologiste Souradet Shaw estimaient que l’affaiblissement de l’immunité contre la COVID-19 pouvait expliquer en partie ces données.

La santé publique du Manitoba ne fait pas ce lien.

On ne sait pas encore quel rôle joue l’affaiblissement de l’immunité dans les cas les plus graves des infections dues au variant Omicron qui entraînent des hospitalisations ou des décès , dit la santé publique.

On considère que les doses de rappel permettent de rétablir l’immunité et de protéger les personnes qui courent un plus grand risque en raison de leur âge ou de leur état de santé, pendant un certain temps après l'administration du vaccin.

Le médecin hygiéniste en chef de la province, Brent Roussin, devrait faire le point sur la vaccination cette semaine.

Avec les informations de Bartley Kives

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !