•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une première tornade touche terre en Saskatchewan

Une possible tornade dans un champ.

Dusty Munch a pris cette photo du phénomène, le soir du 17 mai. Environnement Canada n'a pas confirmé qu'une tornade a touché terre près de la municipalité de Keeler, en Saskatchewan.

Photo : Fournie par Dusty Munsch

Radio-Canada

Une tornade de force EF0 a frappé la région de Keeler, située à 115 kilomètres au nord-ouest de Regina, mardi soir, a confirmé Environnement Canada mercredi.

Une tornade de force EF0 apporte des vents d’une vitesse située entre 90 et 130 km/h selon l’échelle de Fujita améliorée.

Dans le bulletin météorologique publié aujourd’hui, l’agence fédérale explique qu'il s’agit d’une trombe terrestre générée par l’interaction entre un orage et un front .

Une trombe terrestre peut déraciner des arbres, endommager des toits ou projeter des débris sur une courte distance, précise Environnement Canada.

Rob Been l’a aperçue vers 19 heures. Réveillé par le tonnerre, il a remarqué la formation de cette tornade. J'étais stupéfait de voir la puissance et l'instabilité de cette tornade. Les vents se sont levés très rapidement, la grêle est tombée en trombe. Cette chose est venue presque de nulle part, a-t-il expliqué à CBC/Radio-Canada.

Rob Been n'a pas remarqué de dommages près de sa résidence. Il n'arrive toujours pas à croire qu'il était si près de la tempête.

« Étant camionneur, j'ai déjà vu des tornades au loin, mais jamais aussi près. »

— Une citation de  Rob Been, témoin d’une possible tornade à Keeler

Dayle Bueckert, qui est agricultrice, circulait sur l’autoroute 2 avec ses enfants lorsqu'elle a vu la tornade.

Elle s’est formée juste devant moi. Je me suis dit : wow! c’est fou! Je ne voulais pas rester au milieu de cette tempête, alors j’ai continué mon chemin. Il n'y a eu que de la pluie et de la grêle, dit-elle.

Dayle affirme que de la grêle, de la grosseur d’un pois ou d’une pièce de 5 cents, est tombée sur sa maison près de la municipalité d’Eyebrow, située à 125 kilomètres au nord-ouest de Regina.

Elle ajoute que, mercredi, elle ira vérifier si ce phénomène météo a causé des dommages dans ses champs de canola.

Avec les informations de Daniella Ponticelli

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !