•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’inflation a grimpé à 6,8 % en avril au Canada

C'est un taux qu'on n'avait pas atteint depuis plus de 30 ans.

Chargement de l’image

L'inflation de plus en plus élevée force les consommateurs à faire des choix partout, notamment à l'épicerie.

Photo : iStock

Radio-Canada

L'indice des prix à la consommation (IPC) a poursuivi sa progression en avril au Canada avec une hausse de 6,8 % par rapport à avril 2021, rapporte mercredi Statistique Canada.

Essentiellement propulsé par une hausse des prix des carburants, du logement et de l’alimentation, l’IPC a augmenté de 0,1 point de pourcentage par rapport à l’IPC de mars qui se situait à + 6,7 % d’une année à l’autre.

Il faut remonter à janvier 1991 (+6,9 %) pour retrouver une hausse de l'inflation aussi importante.

En excluant l’essence qui a connu des hausses de prix majeures depuis février, l’inflation a tout de même atteint 5,8 % en avril par rapport à la même période l’an dernier.

Il s'agit de l'augmentation la plus prononcée de l'IPC d'ensemble, sans compter l'essence, depuis son introduction en 1999, signale Statistique Canada.

Bond de près de 10 % du panier d'épicerie

L'invasion de l'Ukraine par la Russie à la fin du mois de février a continué d'influencer les prix de l'énergie, des produits de base et, tout particulièrement, des aliments, souligne Statistique Canada.

Les Canadiens ont en effet payé leurs aliments en magasins 9,7 % plus cher en avril 2022 comparativement à avril 2021.

Il s’agit du cinquième mois consécutif où les analystes rapportent des hausses supérieures à 5 % du prix des aliments.

Par rapport à avril 2021, les fruits frais coûtent 10 % plus cher, les légumes 8,2 % de plus, alors que la viande a augmenté de 10,1 %. Le pain a quant à lui augmenté de 12,2 %, les pâtes de 19,6 % et le riz de 7,4 %.

Il s'agit de la plus importante flambée des prix observée dans l’alimentation depuis septembre 1981.

Hausse marquée du prix des logements

Quant aux prix des logements, ils ont augmenté de 7,4 % d’une année à l’autre en avril.

Il s'agit de la hausse la plus marquée depuis juin 1983. La majoration des prix des sources d'énergie qui servent à chauffer les maisons, comme le gaz naturel (+22,2 %) et le mazout et autres combustibles (+64,4 %), a contribué à la hausse, peut-on lire dans la dernière publication de Statistique Canada.

L’indice du coût hypothécaire a pour sa part augmenté de 0,2 % de mars à avril. Il s’agit d’une première augmentation de cet indice depuis avril 2020.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !