•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La situation demeure préoccupante dans le haut du Lac-Saint-Jean

Chargement de l’image

La fonte des neiges dans le nord du Lac-Saint-Jean est en partie responsable des inondations vécues cette semaine.

Photo : Radio-Canada

Chargement de l’image

Des inondations causent toujours des maux de tête au nord du lac Saint-Jean en raison de la fonte des neiges et des précipitations abondantes des dernières heures.

Mardi, plusieurs résidences ont dû être évacuées et des routes et chemins forestiers ont dû être fermés en raison d'inondations. Girardville était l’une des municipalités les plus touchées.

Chargement de l’image

À Girardville, l'eau s'approche dangereusement de certains balcons.

Photo : Radio-Canada

Le préfet de la MRC de Maria-Chapdelaine, Luc Simard, croit que la situation pourrait même régresser au cours des prochaines heures.

L’eau baisse très lentement. On sait qu’il y a eu de très bonnes précipitations dans les dernières journées. Il y a même le rang de la pointe qui a aussi été coupé et un autre rang, a fait valoir le préfet Simard en entrevue à C’est jamais pareil.

« La situation ne s’améliore pas nécessairement et les routes de contournement, en gravier, sont déjà très fragiles au printemps. Avec les précipitations, elles sont devenues non recommandables. »

— Une citation de  Luc Simard, préfet, MRC Maria-Chapdelaine

Les rivières Mistassini, Mistassibi et Ashuapmushuan demeurent sous haute surveillance. À Saint-Thomas-Didyme et à Saint-Stanislas, des chemins demeurent fermés. Du jamais vu, affirme Luc Simard.

Chargement de l’image

La rue Principale, a Girardville, a été fermée à la circulation mardi.

Photo : Radio-Canada / Andréanne Larouche

À la veille de la longue fin de semaine de la fête des Patriotes, le préfet rappelle qu’il n’est pas sage d’emprunter les chemins forestiers, puisque les villégiateurs pourraient se trouver dans l’impossibilité de rentrer au bercail. Il suggère plutôt de rester à la maison.

L’ensemble des municipalités demeurent en contact avec la Sécurité civile.

Inquiétude

Même si les citoyens touchés par les inondations gardent le moral, Luc Simard ressent de l’inquiétude au sein de la population.

Il y a de l’inquiétude. Surtout de la part des élus, quand on voit les rivières monter comme ça. Ce n’est pas fini. Il va y avoir encore des précipitations. La fonte des neiges n’est pas encore terminée dans le nord. Oui il y a de l’inquiétude et des questionnements, enchaîne Luc Simard.

Le préfet en appelle à la collaboration de la population.

« Ce matin, ça va bien, mais l'eau tombée cette nuit va descendre et gorger encore nos cours d’eau. Dans les prochains jours, on anticipe des problèmes importants. »

— Une citation de  Luc Simard, préfet, MRC Maria-Chapdelaine

Rio Tinto prévoit que le niveau du lac Saint-Jean pourrait atteindre 17 pieds d’ici la fin de semaine, ce qui pourrait provoquer certains dommages à des terrains de villégiature.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !