•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jessy Lacourse peut rêver aux Mondiaux

Elle lève les bras au ciel juste avant de franchir la ligne d'arrivée.

Jessy Lacourse a complété sa saison parfaite en cross-country en remportant le championnat national, samedi.

Photo : Photographie TB / Viens Courir

Jessy Lacourse détient depuis samedi le deuxième meilleur chrono de l’histoire pour une Québécoise au 5 kilomètres sur route. Un signe de progression encourageant pour la coureuse du Rouge et Or à l’aube d’une saison qui pourrait la mener aux championnats du monde, cet été.

Ç'a été une course fantastique avec de belles conditions et un beau peloton. C’est rare que j’aie l’occasion de courir avec les garçons et c’est motivant. Vraiment une bonne course de A à Z, relate l’athlète de 25 ans au sujet de sa performance au 5 km de la Clinique du coureur, samedi dernier, à Québec.

Chez les femmes, seule la défunte olympienne Émilie Mondour a déjà fait mieux dans l’histoire de la province que le chrono de 15 minutes 48 secondes signé par Jessy Lacourse.

Lacourse court seule en tête, une coureuse adverse la suit au loin

Jessy Lacourse a terminé sa saison parfaite en cross-country en remportant le championnat national, samedi.

Photo : Rouge et Or

Sur le parcours routier, cette dernière s’est même approchée à quatre secondes de sa meilleure marque au 5000 mètres sur piste. C’est juste de bon augure pour l’été qui arrive, lance Lacourse, rappelant que les courses sur route sont son premier amour.

Avant de faire de l'athlétisme, c’est comme ça que j’ai commencé et que j’ai pris plaisir à courir.

Championne nationale U Sports de cross-country, vice-championne nationale au 3000 m, Jessy Lacourse n’a plus grand-chose à prouver dans le réseau universitaire. Elle se tourne donc maintenant vers le Saint Graal de l’athlétisme amateur, les championnats du monde.

Objectif Oregon

Sur piste, la coureuse au nom prédestiné mise sur le 3000 m steeplechase pour accéder à l’élite mondiale. Elle participera vendredi soir, à New York, à la première de quatre courses en un peu plus d’un mois où elle tentera de réussir le standard pour les Mondiaux tenus à l'Université d'Oregon, en juillet.

Le standard est de 9 minutes 30 et le but va être de m’en approcher le plus possible sachant que mon meilleur temps est de 9 minutes 40. L’été dernier, j’avais retranché 15 secondes à mon meilleur temps, donc ce n’est pas impossible.

Lacourse a d’ailleurs pris les grands moyens pour arriver au sommet de sa forme dès le début de la saison. Elle revient d’un camp d’entraînement de plusieurs semaines en altitude, en Arizona, avec ses coéquipiers du Rouge et Or Jean-Simon Desgagnés et Thomas Fafard.

Reste maintenant à courir vers son billet pour l’Oregon. Faire les championnats du monde, c’est, avec les Olympiques, l'objectif numéro 1 pour un coureur. C’est vraiment un gros événement et en plus cet été ça se passe aux États-Unis dans un stade assez mythique. Ce serait vraiment spécial.

Avec les informations de Jean-Philippe Martin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !