•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un village de Haida Gwaii souhaite retrouver son nom précolonial

Chargement de l’image

Le village de Queen Charlotte dans l'archipel Haida Gwaii.

Photo : Radio-Canada / Christian Amundson

Radio-Canada

Une communauté dans l’archipel de Haida Gwaii pourrait retrouver son nom original d’avant la colonisation. Le conseil du village de Queen Charlotte a voté unanimement pour restaurer le nom ancestral haïda de l’endroit.

Je ne peux pas décrire ce que je vis actuellement. C’est du respect. C’est une manière d’aller de l’avant en étant respectueux de l’air, de l’eau, de la terre et des gens qui vivent à Haida Gwaii, dit le maire du village, Kris Olsen, qui se dit très fier.

Selon un sondage, envoyé cette année aux membres de la communauté, environ 60 % de la population est en faveur du changement de nom. Le nouveau nom, Daajing Giids (qui se prononce daw-jin gids), signifie chapeau commun ou chapeau dansant, explique Kris Olsen.

Chargement de l’image

Jusqu'en 2009, l'archipel Haida Gwaii était connu sous le nom des îles de la Reine-Charlotte, un nom qui datait de la colonisation européenne.

Photo : La Presse canadienne / Jonathan Hayward

Le conseil municipal ne peut pas changer le nom du village de son propre chef : le gouvernement provincial doit donner son accord. Il rédigera donc une lettre qui sera envoyée au ministère des Affaires municipales dans les prochaines semaines.

Selon le maire du village, les coûts d’un tel changement devraient être plutôt faibles pour la communauté et la province, même s'il ne peut pas s’avancer sur un montant exact pour le moment.

L’idée de changer le nom du village de Queen Charlotte remonte à 2019 lorsque des aînés et des membres du programme d’immersion Skidegate Haida ont transmis une requête officielle au conseil municipal.

Nous croyons que notre précieuse langue haïda continuera de s’épanouir lorsque la restauration des noms de lieux dans notre langue sera rendue respectueusement et doucement , déclarait la lettre de 2019.

Les discussions ont été suspendues en 2020 en raison de la pandémie de COVID-19, mais la elles ont repris à la fin de l’année 2021. C'est alors qu'a eu lieu une séance d’information pour expliquer à la communauté pourquoi le nom du village pourrait ou devrait changer et pour répondre à ses questions.

Le maire, Kris Olsen, souligne qu’il n’y a aucune marche à suivre pour aider sa communauté dans la restauration de sa dénomination traditionnelle. Il espère toutefois que le travail qui est fait actuellement permettra à d’autres communautés de s’en inspirer.

Avec les informations de Courtney Dickson

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !