•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le prix moyen du litre d’essence franchit les 2 $ pour la première fois au Canada

Une pompe à essence dans une station-service.

La flambée des prix de l'essence et du diesel rapporte gros aux raffineurs ainsi qu'aux gouvernements en raison de la taxation élevée des carburants.

Photo : CBC / Matthew Howard

La Presse canadienne

Les prix de l'essence ne montraient aucun signe de ralentissement, mardi, alors que le prix moyen au Canada dépassait les 2 $ le litre pour la première fois, renforçant l'attrait des lieux d'escapade plus près des domiciles.

Selon Ressources naturelles Canada, le prix moyen de l'essence ordinaire à travers le pays a atteint lundi 2,06 $ le litre, un sommet sans précédent.

La moyenne effectuait ainsi un bond de 9 cents par rapport au record de 1,97 $ le litre, établi la semaine dernière, et montrait une augmentation d'environ 30 cents le litre depuis la mi-avril.

Les prix étaient en moyenne d'environ 2,34 $ le litre à Vancouver lundi, tandis qu'à Toronto, la moyenne était de près de 2,09 $ le litre. À Edmonton, en revanche, les prix moyens étaient d'un peu moins de 1,69 $ le litre.

Les prix de l'essence sont élevés depuis la fin février, lorsque le cours du pétrole brut a grimpé à environ 100 $ US le baril dans la foulée de l'invasion de l'Ukraine par la Russie. Il a atteint plus de 110 $ US le baril la semaine dernière.

Les prix ont également monté en flèche plus récemment, la réouverture de l'économie et le début d'une saison des voyages occupée ayant entraîné une forte demande pour l'essence, que les raffineurs ont une capacité limitée à satisfaire.

Les Canadiens iront moins loin

Les longs trajets routiers étant plus coûteux que jamais, les Canadiens envisagent davantage de se déplacer vers des destinations régionales, alors que les opérateurs touristiques doublent leur présence sur le marché intérieur.

Discover Canada Tours, établie à Vancouver, a intensifié ses offres de circuits d'une journée en Colombie-Britannique.

Nous nous étendons à North Vancouver et au Lower Mainland. Donc, pour les personnes qui sont peut-être venues ici, nous les emmenons un peu plus loin. Et puis aussi Vancouver, Victoria – ce sont des tournées que nous n'avons pas organisées auparavant, a souligné la responsable du marketing, Elyse Mailhot.

Une affiche indique Welcome to Ontario, open for business.

La frontière entre le Québec et l'Ontario.

Photo : Radio-Canada / Jean-Michel Cotnoir

Beth Potter, cheffe de l'Association de l'industrie touristique du Canada, note que certains vacanciers optent pour le camping, la randonnée et les excursions à vélo, qui leur permettent de rester assez près de chez eux, parce que les coûts du carburant et l'inflation pèsent lourd.

Ce sont des activités moins difficiles pour le budget, a-t-elle expliqué. Je veux dire, personne ne peut passer une journée sans commenter le prix de l'essence.

La hausse du diesel agit sur le prix des biens de consommation

La flambée du prix du diesel, qui alimente la plupart des camions semi-remorques et contribue au coût des biens de consommation, s'ajoute à la pression sur le portefeuille.

Le prix moyen du diesel est passé lundi à 2,27 $ le litre, un bond de 54 % par rapport à 1,47 $ le litre au début de l'année, selon Ressources naturelles Canada.

Le Canada demeure la première destination des Canadiens en 2022, mais encore plus qu'avant la pandémie, a observé la présidente de l'Association canadienne des agences de voyages, Wendy Paradis.

Alors que les réservations internationales sont également en hausse par rapport aux deux dernières années – bien que toujours inférieures à leurs niveaux de 2019 – ceux qui souhaitent prendre un vol peuvent réfléchir à deux fois avant de s'éloigner trop de chez eux, en partie à cause du coût.

C'est peut-être l'année où les Canadiens prévoient vraiment de voyager au Canada, a fait valoir Mme Paradis, citant les amis et la famille, ainsi que la méfiance vis-à-vis des voyages à l'étranger en cas de pandémie, comme autres raisons clés.

Les résidents de l'Ontario peuvent profiter du fait que les prix du carburant sont élevés pour passer des vacances dans la province et réclamer un nouveau crédit d'impôt équivalent à 20 % des dépenses d'hébergement admissibles, lequel peut atteindre 1000 $ pour une personne ou 2000 $ pour une famille.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !