•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un projet pour aider la police de Regina à intervenir auprès de la santé mentale

Chargement de l’image

Une fois le sondage effectué, la chercheuse a rédigé trois guides pour les policiers afin de les aider à intervenir auprès des personnes souffrant de maladie mentale. (archives)

Photo : Radio-Canada / Matthew Howard

Radio-Canada

Kelsey Knipple, une diplômée du programme de soins psychiatriques à l’école Polytechnique de la Saskatchewan, a lancé un projet de recherche sur les interactions de la police de Regina avec les personnes atteintes de maladie mentale.

L'idée lui est venue des nombreux reportages qui parlaient de la crise croissante entourant la santé mentale et la toxicomanie dans la province.

Pour effectuer sa recherche, elle a mené un sondage anonyme en ligne auprès des policiers de la capitale. Elle leur demandait notamment dans quelle mesure ils étaient préparés pour traiter les appels liés à la santé mentale.

Grâce aux 44 agents ayant répondu, Kelsey Knipple affirme avoir beaucoup appris.

« Les policiers veulent vraiment qu’un plus grand nombre de professionnels de la santé mentale travaillent à leurs côtés  »

— Une citation de  Kelsey Knipple, instigatrice du projet de recherche

Le sergent Sheri Wild du Service de police de Regina croit que la recherche a été effectuée à un moment opportun, car les services de soutien en santé mentale ont été perturbés durant la pandémie.

Le sondage a démontré que les agents étaient assez à l’aise pour répondre à ce type d'appel, mais qu’ils souhaitaient aussi obtenir plus de renseignements et avoir une plus grande collaboration avec des experts dans le domaine, explique-t-il.

« Une fois la crise dissipée, comment pouvons-nous mieux soutenir la personne et la mettre en contact avec les services appropriés? »

— Une citation de  Sergent Sheri Wild, Service de police de Regina

Des guides pour aider

Une fois ses recherches terminées, Kelsey Knipple a rédigé trois guides pour les policiers afin de les aider à intervenir auprès des personnes souffrant de maladie mentale ou ayant des comportements associés à la consommation de drogues. Ces guides offrent également des stratégies pour désamorcer certaines situations.

Selon Mme Knipple, ces petits manuels ont été écrits pour faciliter le travail des agents se trouvant dans des situation difficiles.

Par exemple, une phrase qui pourrait être utilisée si une personne entend des voix serait : "Comment vous sentez-vous? Vous avez mentionné que vous vous sentez effrayé, comment puis-je vous rassurer?" , explique la chercheuse.

Ces phrases sont faciles à utiliser et peuvent rapidement établir un lien de confiance, résume-t-elle.

Kelsey Knipple a diplômé du programme de recherche appliquée de l’école Polytechnique de la Saskatchewan en 2021. Elle travaille maintenant pour le Mobile Crisis Services, à Regina.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !