•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trois bébés lynx naissent au Biodôme de Montréal

Chargement de l’image

Une caméra permet d’observer la petite famille.

Photo : Espace pour la vie

Radio-Canada

Trois lynx sont nés au Biodôme de Montréal le 1er mai dernier. « Les chatons et leur mère se portent bien », a annoncé dans un communiqué l’organisation, qui ajoute que les petits sont vigoureux et que leur maman leur prodigue tous les soins maternels dont ils ont besoin.

C’est la deuxième fois que les parents, qui ont respectivement 7 ans (femelle) et 8 ans (mâle), se reproduisent ensemble. Leur dernière portée date de 2016.

Les équipes du Biodôme suivent d’ailleurs un protocole rigoureux afin de respecter la quiétude des nouveau-nés et permettre à la mère de les allaiter et de les toiletter sans être dérangée.

Une caméra permet d’observer la petite famille, qui restera à l'abri des regards jusqu'à ce que les jeunes soient prêts à explorer leur environnement en toute sécurité.

Pour le moment, les soigneurs n’ont pas déterminé leur sexe, mais ils devraient réussir à l’établir dans les prochaines semaines.

Les petits lynx feront leur première apparition publique au courant de l'été.

La maman est arrivée au Biodôme en janvier 2015, après que sa mère s'est fait frapper par une voiture dans le secteur de Chibougamau.

Le papa est né au Biodôme en 2013, issu d'un couple de lynx sauvé d'un élevage de fourrure en 2006.

Repère

  • Le lynx du Canada peut vivre jusqu'à une vingtaine d'années en captivité.
  • La période de gestation est de 63 à 65 jours.
  • Il peut y avoir jusqu'à 8 petits par portée, mais la moyenne tourne plutôt autour de 3 à 4.

Le Biodôme participe à un programme pour la survie des espèces de l'association américaine des zoos et des aquariums. La reproduction des lynx du Biodôme contribue à l'accroissement de la population captive et à sa diversité génétique.

Chargement de l’image

À l'état sauvage, le Lynx canadensis vit surtout dans les forêts du Canada et du nord des États-Unis.

Photo : Associated Press / David Zalubowski

Ce programme permet de garder une population sous soins humains en bonne santé génétique. Ces lynx pourraient potentiellement devenir une population d'assurance dans l'éventualité où la population en milieu naturel subirait des déclins importants, est-il possible de lire dans le communiqué.

Depuis 2012, pas moins de 9 naissances de bébés lynx ont contribué au programme de survie de l'espèce qui n’est pas menacée au Canada, même si on observe un déclin du nombre d'individus dans certaines régions de son aire de répartition.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !