•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rapport annuel de l’ombudsman de Gatineau : plus de plaintes, une bonne nouvelle?

Chargement de l’image

L'Ombudsman de Gatineau a pour mission de traiter en dernier recours les plaintes des personnes insatisfaites des services municipaux, selon ce qui est légal et juste (archives).

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

L'ombudsman de la Ville de Gatineau, Maryline Caron, a présenté son rapport annuel aux membres du conseil municipal, mardi matin. En 2021, les Gatinois ont soumis 214 demandes au Bureau de l'ombudsman, une augmentation significative par rapport aux 170 reçues en 2020.

Selon Mme Caron, c'est le résultat direct d'une campagne menée au cours de la dernière année pour faire connaître son département à la population au moyen de plusieurs outils promotionnels.

C'est une bonne nouvelle, parce que toute l'année, on a travaillé à développer un plan de communication pour mieux rejoindre la population. Le mandat est souvent mal connu et on est peu visible dans la communauté, explique-t-elle.

Plus de plaintes mènent à plus d'enquêtes, et donc à un plus grand nombre de problématiques étudiées dans le but d'être corrigées, estime Maryline Caron. Les élus sont également de cet avis.

Ça permet de voir comment on peut s'améliorer. L'augmentation des plaintes, c'est le résultat d'une meilleure communication, renchérit la mairesse de Gatineau, France Bélisle.

Chargement de l’image

Maryline Caron est l'ombudsman de la Ville de Gatineau depuis 2019, après avoir assumé ce poste de façon intérimaire en 2018 (archives).

Photo : Radio-Canada

Des 214  plaintes de citoyennes et citoyens insatisfaits des services municipaux, 149 n'ont pas été retenues, souvent parce que le Bureau de l'ombudsman n'était pas le recours administratif approprié pour la problématique soulevée. La majorité des personnes qui se plaignaient ont toutefois été redirigées vers le service adéquat par la suite.

Le Service de l'urbanisme et du développement durable (SUDD), le Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) et le Service de l'environnement (SENV) sont ceux qui ont été visés le plus régulièrement par les citoyens insatisfaits.

Neuf recommandations pour la Ville de Gatineau

En tout, Maryline Caron a présenté neuf recommandations pour régler les problématiques les plus récurrentes à la suite des enquêtes effectuées en 2021.

Plus d'une vingtaine de citoyens souhaitent une meilleure application de la réglementation du contrôle animalier pour les chiens sans laisse et les nuisances qui en découlent. Le Bureau de l'ombudsman recommande entre autres que les surveillants de parcs soient mieux sensibilisés au code de conduite destiné aux propriétaires de chiens.

Combien il manque de personnes pour appliquer cette réglementation? Je ne le sais pas, mais on doit se poser des questions sur la cohabitation avec la population canine sur notre territoire, reconnaît Mme Bélisle.

Nous savons qu'à Gatineau, il n'y a pas assez de parcs canins. Les gens de l'île de Hull doivent pratiquement s'expatrier pour pouvoir promener leur chien, c'est un problème, insiste Steve Moran, le chef par intérim d'Action Gatineau et conseiller du district de Hull-Wright.

Par ailleurs, le SPVG se voit aussi encouragé à revoir ses procédures en cas de signalement d'une morsure de chien, notamment pour assouplir les critères requis pour exiger une évaluation comportementale de l'animal par un vétérinaire.

Selon Mme Caron, les rôles et les responsabilités du SUDD et du SENV doivent également être mieux définis pour assurer la protection des arbres et du couvert forestier sur les propriétés privées.

Finalement, le Bureau de l'ombudsman a déterminé que la Ville doit revoir sa réglementation qui entoure les nuisances sonores générées par des industries à proximité de quartiers résidentiels, puisque les limites de l'acceptable sont parfois trop permissives, au point de nuire à la qualité de vie des citoyens.

Avec les informations de Nathalie Tremblay

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !