•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Manon Massé en tournée en Gaspésie

Chargement de l’image

La porte-parole de Québec solidaire, Manon Massé, souhaite aller à la rencontre des gens lors de cette tournée pré-électorale (archives).

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Radio-Canada

La porte-parole de Québec solidaire était à Sainte-Anne-des-Monts lundi. Elle doit par la suite se rendre à New Richmond et à Grande-Rivière. Son tour de la Gaspésie doit se terminer, jeudi, à Gaspé.

Les visites politiques se sont bousculées au cours des derniers jours en Gaspésie et aux Îles.

Celle de Manon Massé s’ajoute à la visite, dimanche et lundi, du chef du PQ, Paul Saint-Pierre-Plamondon, et des passages de trois ministres de la CAQ, venus annoncer d’importants investissements dans la région, notamment au port de Gaspé.

À Sainte-Anne-des-Monts, lundi, une quarantaine de personnes ont répondu à l’invitation de Québec solidaire.

Les problématiques du manque de logements et de places en garderie ont attiré l’attention de Manon Massé qui y voit un frein à l’installation et à la rétention de nouveaux arrivants dans la région.

J’ai entendu des histoires de gens qui veulent venir s’installer, qui ont trouvé un emploi en Gaspésie et qui retournent dans leur région parce qu’ils n’arrivent pas à se loger, ils n’arrivent pas à trouver de places pour leurs enfants, a rapporté Mme Massé en entrevue à l’émission Bon Pied, bonne heure.

La porte-parole de Québec solidaire, qui reconnaît que cette problématique touche la plupart des régions du Québec, souhaiterait que Québec subventionne la construction de logements sociaux et communautaires.

Pas des logements abordables, précise-t-elle. Ce concept est dangereux parce que ce n’est pas abordable pour une bonne partie de la population, souligne la députée de Sainte-Marie–Saint-Jacques.

Le gouvernement a malheureusement fait le choix de ne pas se mettre en vitesse grand V en laissant la place au marché privé, ajoute-t-elle.

La porte-parole de QS souligne du même souffle l’inaction du gouvernement pour hausser le nombre de places en garderie dans les régions ainsi que l’absence de solutions de remplacement pour les familles.

Manon Massé à ce titre appuie la revendication de Ma place au travail qui demande à Québec d’offrir une compensation financière aux familles qui n’arrivent pas à obtenir une place en services de garde.

Son parti, fait-elle valoir, est aussi très préoccupé par l’amélioration des conditions de travail dans le secteur de la santé.

Durant son passage en Gaspésie, la porte-parole de Québec solidaire souhaite aller à la rencontre des gens pour les solidariser au lieu de les diviser. Elle visitera notamment les groupes LGBT+, l’école des Pêches de Grande-Rivière, le cégep et la communauté de Gespeg.

Québec solidaire a recruté jusqu’à maintenant 52 candidats officiels en vue des prochaines élections en octobre. Une seule candidature, celle de Catherine Cyr-Wright dans Bonaventure, a été confirmée en Gaspésie et aux Îles.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !