•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

500 M$ pour agrandir le bloc opératoire de l’hôpital de Chicoutimi

Trois dignitaires parlent derrière des micros.

La dg du CIUSSS, Julie Labbé, le ministre de la Santé, Chrisitian Dubé, et la ministre responsable de la région, Andrée Laforest, ont procédé à l'annonce devant les médias mardi matin.

Photo : Radio-Canada / Gilles Munger

Radio-Canada

Le ministre de la Santé, Christian Dubé, était de passage à Saguenay, mardi matin, pour annoncer un investissement de 500 millions de dollars afin d’agrandir l’hôpital de Chicoutimi.

Ce montant est six fois plus élevé que ce qui était prévu au tout début du projet, lorsqu'il avait été annoncé par l'ancien gouvernement libéral en 2018.

Il vise particulièrement l’agrandissement du bloc opératoire. La ministre responsable du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Andrée Laforest, a mentionné que cette amélioration permettrait d’augmenter le volume de chirurgies effectuées.

L’espace dédié au bloc, qui sera multiplié par deux, occupera tout le premier étage d’un nouveau pavillon qui sera construit du côté de la rue Jacques-Cartier.

Chargement de l’image

Les plans du nouveau pavillon ont été dévoilés en conférence de presse.

Photo : Radio-Canada / Gilles Munger

C’est un positionnement qui est stratégique parce que l’endroit qui a été choisi pour être capable de réaliser le bloc opératoire permet de raccorder très rapidement l’obstétrique et de façon tout aussi rapide, grâce à une passerelle, l’urgence, explique le directeur du projet, Jean Paquet.

Le nombre de salles d'opération passera de 11 à 14. La salle de réveil comptera 21 civières, soit 9 de plus qu'actuellement. L'aire de récupération post-chirurgie passera quant à elle de 12 à 32 civières. Quinze salles de consultation et d'examens permettront de préparer les patients à leur chirurgie.

« C’est un bloc qui sera ultramoderne, doté des meilleures technologies, mais qui ne vient pas enlever ce qui se fait dans les autres blocs de la région qui sont aussi nécessaires pour répondre aux besoins. C’est vraiment un ajout. »

— Une citation de  François Gagnon, directeur des activités chirurgicales

L’entrée principale de l’hôpital quittera la rue Saint-Vallier et sera aussi déplacée au rez-de-chaussée du nouveau pavillon. Elle sera plus vaste et plus conviviale.

Le montant accordé par Québec servira également à réaménager les stationnements adjacents à l’hôpital.

Notre clientèle est vieillissante et a besoin d’être proche des entrées, on va donc faire un effort particulier pour que les stationnements destinés à notre clientèle soient à proximité, mentionne Jean Paquet.

Chargement de l’image

Le responsable du projet, Jean Paquet, affirme que les travaux devraient se terminer en 2027.

Photo : Radio-Canada / Gilles Munger

Échéancier

Actuellement, le projet est à l’étape des plans et devis préliminaires. Les travaux doivent s’amorcer en 2024 avec la préparation du site. Des conduites seront déplacées, l’héliport sera refait et les entrées seront reconfigurées à ce moment. La construction du pavillon qui abritera le bloc opératoire commencera par la suite.

« On s’attend à commencer la construction du bâtiment du bloc opératoire à l’été 2025 et on vise terminer la construction pour Noël 2027. »

— Une citation de  Jean Paquet, directeur du projet

Le ministre Christian Dubé a indiqué que ces changements permettront à terme d’offrir un environnement de travail encore plus favorable et agréable pour les employés.

Lorsqu’on fait des investissements majeurs, c’est tout le personnel qui en profite, a-t-il mentionné.

D'autres travaux en préparation à Jonquière et La Baie

Outre ces investissements qui changeront radicalement l'hôpital de Chicoutimi, d'autres travaux sont en préparation dans d'autres hôpitaux de la région.

Du côté de l'hôpital de La Baie, l'entreprise Isofor d'Alma a obtenu le contrat de 5,8 millions de dollars pour agrandir et réaménager l'hôpital de La Baie. Quatre autres soumissionnaires avaient répondu à l'appel d'offres du gouvernement du Québec visant à réaménager l'urgence de l'hôpital. Les travaux doivent commencer en mai et durer un an.

Chargement de l’image

Les travaux doivent commencer en mai et durer un an à l'hôpital de La Baie.

Photo : Radio-Canada / Pascal Girard

Du côté de l'hôpital de Jonquière, les usagers devront encore être patients. Le contrat octroyé en février prévoit la préparation des plans et devis. Les appels d'offres seront publiés plus tard cette année pour que les travaux soient entièrement réalisés en 2025.

Christian Dubé rencontre la petite Madison

Le ministre Christian Dubé a également profité de son passage dans la région pour rencontrer la petite Madison Lamarre, atteinte d’amyotrophie spinale de type 1, qui a eu accès cet automne au médicament Zolgensma, après que Québec ait ajouté le traitement coûtant 2,8 millions de dollars à la Liste des médicaments fournis en établissements de santé.

Chargement de l’image

Le ministre Christian Dubé a également rencontré mardi la petite Madison, qui a eu accès au médicament Zolgensma cet automne, après que Québec ait décidé de l'ajouter à la liste des médicaments remboursés.

Photo : Tirée de Twitter

La ministre régionale Andrée Laforest avait travaillé avec le ministre Dubé dans ce dossier afin que la thérapie génique soit assumée par Québec, après une mobilisation de la communauté et de différents acteurs. La petite Madison a été la première enfant au Québec à recevoir le traitement.

Un tableau de bord accessible pour chaque région

Parallèlement à son passage dans la région, le ministre Christian Dubé a annoncé mardi qu'un « tableau de bord » sera publié chaque semaine afin de suivre la performance du réseau de la santé.

Le tableau, qui peut être consulté par région, présente par exemple des données sur le pourcentage de la population ayant accès à un médecin de famille, le nombre de patients en attente d'une chirurgie, les heures supplémentaires effectuées par le personnel ou encore sur le nombre de lits disponibles.

L'accès à ces données s'inscrit dans le cadre du plan annoncé en mars par le ministre Dubé afin d'offrir des soins de santé accessibles et performants aux Québécois.

Chargement de l’image

Un « tableau de bord » sera publié en ligne chaque semaine afin de suivre la performance du réseau de la santé.

Photo : Getty Images

Cette initiative constitue donc une étape importante de notre démarche auprès des Québécois, qui pourront mieux suivre, de façon régulière, la performance du réseau de la santé, a déclaré le ministre Dubé, par voie de communiqué. Le réseau appartient à chacun des Québécois, on se doit donc d'être transparents auprès de la population. 

Le tableau de bord, accessible en ligne sur le site Internet du ministère (Nouvelle fenêtre) de la Santé et des Services sociaux, doit être publié chaque semaine.

Rétention du personnel et fin des primes COVID

Par ailleurs, le ministre Dubé estime qu'une meilleure connaissance des indicateurs pour chaque région contribuera à la réorganisation du travail à laquelle souhaite procéder le gouvernement Legault afin d'assurer une meilleure rétention du personnel, alors que les primes COVIDdes travailleurs de la santé ont récemment pris fin.

Il ne faut pas oublier qu’on rentre en négociation de convention collective à l’automne. Ça n’a l’air de rien, mais ça revient vite, a-t-il indiqué, en conférence de presse. Et je pense que là, on va être en mesure [d'avancer], avec ce qu’on a appris dans la pandémie, avec, je vous donne l’exemple, les avancements qu’on a faits sur la gestion des horaires locaux. Les syndicats nous ont toujours dit que c’était pas juste une question d’argent, mais c’était l’environnement de travail.

Avec les informations de Gilles Munger, Vicky Boutin et Myriam Gauthier

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !